Bienvenue sur Ludtyvia, à vos risques et périls.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Lun 24 Mar - 0:03

Aujourd'hui, c'est samedi. Mon réveil m'a tiré du lit bien trop tôt à mon goût, et désormais je suis dans le magasin de luxe de ma mère, des épingles plein la bouche, un jean slim, des Vans et un marcel XXL sur le dos, en train de terminer le montage d'une robe de mariée. C'est long, c'est chiant, j'ai chaud, y a personne dans ce fichu magasin et la musique est insupportable. Pour moi, c'est Linkin Park ou rien. Et en plus je m'ennuie, moi je voulais aller me promener ou voir Matt, profiter du soleil, et puis faire du shopping ! Les JEM sont dans six mois, il me faut ab-so-lu-ment mes tenues ! Ce n'est plus possible, j'ai l'air d'un pingouin déplumé pendant les reprises de preparation ! Serieusement, je ne suis pas un cavalier amateur moi, je suis champion olympique ! Je vous jure...

Les heures passent dans le magasin, entre pause déjeuner et déferlantes de clients avant retour de point mort. Ma mère fini par aller s'isoler avec ses couturières et ses vendeuses, après m'avoir sommé d'un "Gardes le magasin !" sec et sans appel. Elle est flippante au travail. Alors je me promène entre les rayons, gère les clientes hystériques, téléphone à droite à gauche, m'efforce de ne pas étrangler certaines personnes et m'occupe d'aider mon pauvre petit frère pour ses devoirs de temps en temps. Oui, Rhuàdiri est coincé dans la remise, avec une télé et ses crayons de couleurs. C'est super, merci maman, vive la responsabilisation. J'ai l'impression d'être un pauvre garçon de sellerie. Pitié quoi...
Lassé, je m'attèle à la tâche de ranger les nouveaux modèles uniques de ma mère sur les mannequins. J'ai de nouveaux des épingles plein la bouche quand quelqu'un me saisi brusquement pour me secouer comme un prunier en criant presque, manquant de me tuer par avalement d'épingles.

-J'ai besoin de jupes, de robes, de hauts, de bas, de shorts, DE TOUT. Je veux tout ce qui va dans la catégorie fantasme à mecs ! Je veux tout ce qui va faire rêver mon copain. J'ai besoin de sous- vêtements ! De sacs aussi ! Et aussi des chaussures ! Il me faut tout ça sinon je suis finie. C'est la fin du monde si je n'ai pas tout ça ! Aide moi, je t'en supplie !!!!

Mais elle est malade celle là ! Elle veut me tuer ! Elle est pas bien dans sa tête ou quoi ?!
Je me retourne pour hurler sur la cliente folle, furieux, les yeux sévères et les mâchoires serrées quand je reconnais la jolie brune qui me fait face. Aouille... Il va me falloir plus de concentration que prévu pour ne pas faire un meurtre. Elle pouvait pas aller ailleurs ?!

- Je t'ai confondu avec une femme, t'as du prendre 1 ou 2 centimètres et un peu de poitrine...

Je pourrais presque voir ma propre veine palpiter au niveau de ma tempe. Je fronce le nez de côté, signe d'un agacement profond chez moi, et serre un peu plus les mâchoires. Ah il te faut des fringues hein ? J'ai presque envie de te dire de te démerder, mais ma mère me tuerai... Enfin elle m'a tué y a longtemps mais ça suffit comme ça, pas plus merci. Un sourire forcé accompagné d'un regard froid et cruel se peint sur mon visage, et je contrôle ma respiration avec difficulté. Je la hais. Je pourrais la tuer, mais ce n'est pas de sa faute à elle si mon petit ami est un dégonflé immature et incapable de savoir ce qu'il veut... Donc...

-Pas de problème... Je ne pense pas avoir le désagrément d'avoir pris ces choses dont tu es si fière sur la poitrine mais peu importe. Et pour les fringues et bien, je crois tu devrais commencer par regarder un peu toi même, je ne peux pas savoir avec quel genre de fringues tu es dans l'incapacité de séduire un homme. J'ai pas ce style de soucis. Tu n'as qu'à m'appeler si tu veux savoir quelque chose.

Non mais franchement quoi... Pourquoi les filles croient qu'il faut des super fringues sexy pour séduire ? Les mecs ils s'en foutent, c'est à poil qu'elles les font rêver hein. Et puis y a pas meilleure arme de séduction que le corps, pas besoin qu'il soit mis en valeur non, le tout c'est de savoir s'en servir. Moi, Matt il m'a sauté hein. Pauvre tache. Qu'est-ce qu'il lui trouve ?! Tch. M'agace cette pouffiasse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Lun 24 Mar - 19:27

J'avais eu limite l'air d'une folle pendant un moment. Non mais Nicky quoi, tu demandes des services à Tarek ? Qu'est ce qu'il t'arrive ? Tout sauf,lui ! Pourquoi il a fallu que tu viennes ici ? Tu meurs d'envie de l'étriper, tu ne le supportes pas et tu lui demandes un service. Merci, t'as pas l'air bizarre maintenant.

Oui non mais il est sérieux là ? Il parle comme un vieux. Tarek, comment les gens font pour te comprendre ? Je comprends bien mieux maintenant pourquoi les footballeurs ne cessent de te frapper. Quand tu parles, ça va pas. Tu parles vraiment comme une looser. Tu fais vraiment pitié. Quand je vais faire les magasins, je suis pas là à me ramener avec un dictionnaire pour traduire ce que tu viens de dire. T'as vraiment besoin d'une remise à niveau, au niveau de ton langage. T'as besoin de conseil, t'es un mec désespéré.

Il ne voulait pas vraiment m'aider à ce que je voyais. Je le savais bien. Incapacité de séduire, euh...depuis quand on utilise encore cette façon de parler ? T'es pire qu'une prof de français doublée d'une prof de philo ! Tu rigoles là ? Tu crois vraiment que j'ai que ça à faire de t'appeler ? Non, non toi tu restes avec moi. Après tout, les gays sont comme des copines alors tu vas me servir de copine, copine de très mauvaise compagnie, je précise. Je doute que tu apprécies mes idées c'est comme ça. Tu n'as pas le choix, tu es à mon service. Je le regardai l'air hautaine, tu dois y être habitué avec le temps :

- Euh..okay ! Tu fais toujours aussi coincé ou c'est parce que je suis là ? Enfin, parle pas comme ça , c'est chiant !

J'avais le regard qui se portait dans toute la pièce. Je savais que j'étais trop franche mais là, je supporte qu'on me parle comme ça. Par où je devais  commencer à regarder ? Allez gay coincé, donne moi un coup de main ! Tu connais l'endroit mieux que moi. Je reportais mon regard sur Tarek et dis :

- Non, non même pas en rêve, tu restes avec moi. Tu vas essayer pour moi comme ça je saurai que ce qui te vas, je devrais pas le mettre.

Vous vous imaginez si Tarek portait mes vêtements, trop drôle ! Une jolie petite robe rouge, on verrait même plus la différence si il était homme ou femme. Un petit coup de maquillage sur le visage et il pourrait ressembler à une prostituée de luxe enfin dans le cas où il est joli. Des jolies escarpins à tes pieds et je suis sur que tu pourrais faire fantasmer la moitié de notre équipe de foot. Si tu savais à quel point, je le foutais de ta gueule, tu m'aurais déjà  tué !

Un grand sourire apparaissait sur mon visage. Bah Nicky va peut être falloir arrêter de lui envoyer des piques si tu veux qu'il t'aide. Il a pas le droit de te jeter mais je doute qu'il n'en ait pas l'envie. Bon allez Nicky, fait un effort, il n'y a personne du lycée dans les parages, personne pour détruire ta réputation. Il n'y a que toi et Tarek. Tu peux faire don de générosité, il y a toute son éducation à refaire. Le pire c'est que Tarek aurait pu trouver une bonne place au lycée. Bon, il est gay, il est roux mais il a quand même un côté mignon. Le côté mignon peut marcher au niveau des femmes mais les mecs, ils se défoulent sur les cas comme lui. Et moi, j'ai l'air con à le fixer depuis un moment... Ouais mais je cherche des bons côtés qui pourraient m'aider à faire semblant de devenir pote pour une heure. Putain, j'en trouve pas. Allez va falloir se forcer, Nicky ! Courage c'est pas si dur ! Dis toi que c est une nouvelle copine ! Ouais mais... Beurk ! Je lui attrapais le bras et le tirai avec moi dans un rayon. Imagine dans ta tête, imagine que c'est ton amie, une fille à qui tu tiens, une fille avec qui tu rigoles non stop. Essayé de faire un effort.

- Bon allez sérieusement, donne moi un coup de main pour trouver des fringues. Laisse parler la part de féminité qui sommeille en toi.

Je lui fis un clin d'œil. Je sais que cela pourrait être mal interprété ce que je venais de dire mais je ne voulais pas. J'avais essayé d'être gentille sans trop l'être. Je te tendais une perche Tarek,saisis là. Mes lèvres dessinèrent un petit sourire, un sourire loin d'être moqueur, loin d'être méchant, mais près de la sympathie. Parfois, je pouvais être une personne plus sympathique que ce que les gens croyaient. Si je l'étais avec Tarek, c'était pour intérêt pour le moment. Je voulais qu'il m'aide pour trouver des vêtements, bah ouais puis chercher à deux ça va plus vite et ça me fera un avis supplémentaire sur ce qui me va ou pas. C'est que du positif pour moi et pour toi, bah tu pourras être content, wahou tu parles à une populaire et tu la conseilles sur comment s'habiller. Crois-moi tu devrais être vraiment fier ! Ce n'est pas donner à tout le monde et surtout à quelqu'un comme toi ! [/color][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Lun 24 Mar - 21:04

Nicky reste un instant indecise, un peu petrifiée,puis se reprend et me lance un regard interloqué. Quoi, qu'est-ce qu'elle a encore ? J'ai dis un truc qui lui plait pas ? Tant mieux ! Sale garce, quand je pense que c'est avec toi qu'il se pavane main dans la main au lycée pendant qu'il m'envoie des messages pour planifier sa prochaine partie de jambes en l'air... Je pourrais te tuer.

- Euh..okay ! Tu fais toujours aussi coincé ou c'est parce que je suis là ? Enfin, parle pas comme ça , c'est chiant !

...Je lui demande pardon ? Non mais oh elle se croit où celle là ? C'est quoi e problème avec ma façon de parler, hein ? J'essaie d'être poli et courtois avec toi, c'est pour ça que je te parle version répliques apprises par coeur en vue d'une réception mondaine New-Yorkaise ! Elle se fiche de moi c'est pas possible autrement. Je mord doucement ma lèvre inférieure par dessus mon labret pour ne pas lui balancer une pique bien sentie, et suit son regard hésitant qui se promène sur les rayons de fringues hors de prix. Elle n'a pas l'air vraiment convaincue, et se retourne vers moi dans ce qui semble être une quête d'appui. Dans tes rêves, je ne..

- Non, non même pas en rêve, tu restes avec moi. Tu vas essayer pour moi comme ça je saurai que ce qui te vas, je devrais pas le mettre.

QUOI !! Alors là non.
Mes muscles se tendent comme la corde d'un arc, et je serre brutalement la guirlande d'ampoules que je voulais accrocher dans la vitrine au creux de ma paume. Le verre se brise en crissant, d'un seul coup, et je lance à la brune un regard furibond, mes yeux doré pâle plissés et les pupilles minuscules. Elle devrait surveiller ce qu'elle dit, je suis loin d'être déjà capable de contrôler le loup qui dort au fond de moi, prêt à se battre et assoiffé de combat. Je respire profondément, ramasse les morceaux de verre épars et soupire. Je jure que si elle redit quelque chose dans ce genre je lui arrache la tête, pour mon plus grand plaisir et le déplaisir de Matt.

- Bon allez sérieusement, donne moi un coup de main pour trouver des fringues. Laisse parler la part de féminité qui sommeille en toi.

Han... Serieusement ? Bon, très bien. Je soupire une fois de plus, place mes mains paumes vers le haut de chaque côté de moi et hausse les épaules en signe de résignation. Très bien, si c'est comme ça, autant jouer le jeu. C'est la meilleure amie de Lydia après tout, elle ne doit pas être si méchante.

-Très bien, ok ma belle, on va s'occuper de ça. T'as l'air vraiment désespérée, c'est quoi une hantise de la rupture ? Matt est pourtant pas un garçon à l'air d'être très matérialiste. M'enfin ! Aller viens par là.

Je m'eloigne de la jolie brune d'un pas altier, redressant un peu le bas de mon marcel sur mes hanches. L'une des bretelles dévoile ma clavicule et la moitié de mon buste mais qui s'en soucie ? C'est qui je suis. La féminité qui est en moi... Bizarrement, je me sens touché par cette remarque. Personne ne défini mon homosexualité comme le fait que lorsque la phrase fatidique du "on ne nait pas homme ou femme, on le devient" parvint à mes oreilles, je sus que je choisirais de devenir "femme". C'est comme ça. Il y a, en effet, cette féminité en moi qui m'empêche d'être un homme. Pas que je m'en plaigne ! Je souris distraitement, et dégage des rayons des tonnes de robes, de hauts, de jupes et shorts, une bonne quinzaine de pantalons et je ne sais combien de paires de chaussures. Bien sûr, je ne lui précise pas que la plupart sont nées de mes propres idées soumises à ma mère quand elle decida de créer des vêtements qui pourraient se porter ailleurs qu'en soirée mondaine, et ce en me basant sur le style vestimentaire de Lydia et ses amies. Ces fringues, Lydia m'a suppliée de lui en donner une bonne partie tellement j'ai visé juste. Mais j'ai dit non. Faut pas pousser, c'est mon boulot.
Je retire de sa protection une robe magnifique, coupée sur un mannequin qui a physique proche du sien, une pièce qui peut se porter dehors et mettrait toute la population masculine de Milwaukee en émoi sur son dos à elle. C'est un tissu de vizoma. J'ai insisté pour qu'elle soit réalisée avec, aucune étoffe terrienne n'aurait pu lui apporter le style qu'elle a grace à mes idées.

-Tiens, essaies ça. Et les autres aussi, tu peux y aller. Et je ne suis pas une femme !

Je dis ma dernière phrase d'un ton plus léger. Je ne suis pas une femme, je ne voudrais pas l'être, mais je ne suis pas non plus vraiment un garçon. La preuve mon haut décolleté, mon pantalon sanglé sur mes rein et mes baskets à talons compensés, peu hauts mais talons tout de même. D'ailleurs, ils ne sont pas pour déplaire à Matt rapport au cambrage de ma colonne vertébrale qu'ils entrainent invariablement...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Lun 24 Mar - 23:38

Espèce de cinglé de la vie ! Tu me fais peur à péter des trucs comme ça ! Je croyais que t'étais le genre d'ex looser à être insensible aux remarques méchantes d'une petite peste dans mon genre ou alors c'est que je maitrise parfaitement l'art de rabaisser quiconque se nomme looser. Tes yeux, okay... T'as des yeux chelous, les mêmes que Matt quand il est excité...Ouais fin la c'est de Tarek qu'on parle et je suis une fille donc impossible qu'il soit excité. Ah je sais, je sais ! T'es un comme Matt ? Vous êtes de la même famille ? Frère ? Cousin ? Il aurait pu me le dire quand même. Roooh celui là, à part remuer la queue, il sait pas faire grand-chose...

Bravo Nicky ! T'es trop forte, il veut bien t'aider. Il va s'occuper de toi. J'ai l'air désespérée ? D'accord, je l'admets mais bon, je suis pas le genre de fille à me balader à poil. Enfin, si mais pas dans l'enceinte du lycée ni dans la rue. Je suis pas suffisamment folle. Je tiens quand même à porter des vêtements. Je n'ai pas honte de mon corps mais je ne fais pas dans le naturisme. Peace & Love, merci mais pour moi. Tu penses vraiment que je m'inquiète pour mon couple ? Si tu savais, si tu savais la moindre chose là-dessus. Tu pourrais peut être comprendre à quel point il est difficile de garder un homme comme lui. Essayer de tenir en laisse un loup toujours entrain de bander, c'est pas facile quoi. Lui, plus tu lui donnes de liberté et plus il te prend pour une conne enfin c'est Matt quoi... Je souriais bêtement et répondis :

- Matt, Matt...faut pas croire que c'est qu'un gentil garçon qui s'est perdu parmi les footeux. Celui-là , il serait même capable de sauter n'importe quoi. Sa queue c'est toute sa vie !

Je souriais stupidement en regardant Tarek. Ouais bah quoi, c'est que la vérité. Matt est tout sauf l'image qu'il fait paraître au lycée. Attendez...pause, je viens de dire ça à Tarek ? Outch, Nicky là, tu es grave. Quand tu parles de ton mec, t'es censé montrer sa perfection et montrer l'estime que tu lui portes sauf que là, tu dis des trucs pas très gentils qui te passent par la tête. Je dois avoir une très mauvaise conception du couple en même temps, si j'avais un couple normal.

Tarek partit et j'attendais. Je l'attendais voyant bien ce qu'il pouvait me trouver. Je voulais voir si il avait bon goût niveau vestimentaire. Voyons voir si je pouvais compter cela parmi ses qualités. Je regardais mon portable en attendant, j'avais pas de sms, pas de signe de vie de Matt. C'était pas grave, je supposais qu'il avait mieux à faire, comme d'habitude quoi. Tarek revenait bien vite, les mains chargées de fringues. Wahou ! Ça c'est de l'essayage à faire. Je pensais qu'il allait m'en donner autant. J'allais pas passer une heure avec Tarek mais au moins deux ou trois bonnes heures si ce n'est pas à quatre. Il allait limite me faire essayer toute la boutique. Youpi Nicky ! Tu vois jouer le mannequin pour Tarek. Si un jour on m'aurait dit que j'allais penser cela, j'aurai demandé qu'on me tue sur place.
La robe qu'il avait entre les mains, je wahou, elle est juste magnifique. Le grand sourire se dessinait sur mon visage, je suis comme une enfant à qui tu viens d'offrir sa première poupée Barbie, Tarek. Ça c'est sur qu'avec ça, je vais plaire à Matt, ça ne fait aucun doute. Tu as des bons goûts Tarek, tu vois que j'avais raison de te demander ton aide, elle m'est précieuse.

- Tu vois qu'il était essentiel que tu m'aides ! Maintenant, je vais devoir jouer les mannequins pour toi.

Tu n'es pas une femme ? Je le sais bien. Je te taquine juste. Je m'approchais de lui et tirais sur son Marcel pour observer son torse et je confirmais bien qu'il était un mec. Et oui, je me permets tout, je suis un peu sans gène, il paraît alors je fais ce dont les gens ne feraient sûrement pas.

- Je confirme t'es pas une femme ! Mais les gays sont considérés comme des copines.

Je partais me changer et essayais la première robe qu'il m'avait donné, la première qui avait attiré mon regard. Sur moi, elle faisait bien, elle me correspondait probablement. Je tirais le rideau et sortais sans chaussures. Mes pieds étaient à même le sol et je faisais un tour sur moi-même faisant virevolter mes cheveux dans le vent que je venais de créer et d'un déhanché brutal sur la droite, je regardais Tarek, l'air de dire t'en penses quoi ? Je me regardais dans les miroirs, sous toutes les coutures. Mes fesses n'étaient pas trop grosses, mes hanches ne ressortaient pas et ma poitrine se calait dans les coutures de la robe. Pour moi, elle était bien mais je voulais l'avis de Tarek avant de me décider. Cela comptait, ça allait représenter le regard que pourrait avoir les gens sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Mar 25 Mar - 19:39

- Matt, Matt...faut pas croire que c'est qu'un gentil garçon qui s'est perdu parmi les footeux. Celui-là , il serait même capable de sauter n'importe quoi. Sa queue c'est toute sa vie !

Le coin de mes lèvres se relève imperceptiblement, ironique, mais ce que je voulais dire par "non matérialiste" est justement que du moment qu'il est dans ton lit tu pourrais t'habiller avec une taie d'oreiller. Le seul besoin de fringues que tu aies, c'est pour ta pomme. Quoi que, quand je le vois faire le paon à côté de toi dans le lycée, je me dis oui, c'est sûr... Moi il ne me promènerais pas partout avec cet éclat de fierté dans les yeux, non moi, il me cache. Jamais chez lui, le moins possible en semaine, hors de question de rencontrer sa famille ou la mienne. Lucy, c'est par Mehdi que je la connais. Mais du calme, je ne dois pas penser à tout ça ou je pourrais mettre en pièce le magasin de ma mère dans un de mes légendaires coups de colère. Et il vaut mieux pas en pleine ville...

- Tu vois qu'il était essentiel que tu m'aides ! Maintenant, je vais devoir jouer les mannequins pour toi.

Un soupir exaspéré m'échappe, et sursaute alors que les mains de la brune tirent sur mon haut pour y balancer son regard. Je retiens de justesse un mouvement de recul, réflexe de longue date, et remonte le tissu blanc sur mon épaule, perturbé. Je sais que ce n'est quand même pas grand chose, mais vraiment je n'aime pas ce genre de gestes. Vieille habitude à perdre, je le note dans un coin de ma tête.

- Je confirme t'es pas une femme ! Mais les gays sont considérés comme des copines.

- Haha ha ! Super, merci de l'étiquette, mais je ne suis pas une copine. J'aime pas la compagnie des autres. J'suis bien mieux dans mon coin.

Nicky entre dans la cabine d'essayage, et je m'attache à ranger les vêtements que je lui ai sortis par catégories et genre sur les banquettes en veau retourné pêche qui encadrent les cabines. Puis je réajuste mes bracelets, le blush et le trait de fard blanc au ras de mes cils et recompte les pièces. Alors, la jeune fille sort de derrière les rideaux. Elle tourne vivement sur elle même, et je fixe sur son corps harmonieux un regard presque accusateur. Elle est superbe. Un gars comme Matt ne peut que l'aimer. C'en est rageant. Je triture nerveusement mes mains, et sourit calmement, retenant une crise de larme. La jalousie me dévore le ventre, et je jette un coup d'oeil à mon visage de poupée BJD dans le miroir. Forcément je risque pas de faire le poids. J'ai la gorge serrée, le dos raidi, et ma voix sincère et penaude s'échappe de mes lèvres sans que j'y réfléchisse vraiment.

-Tu... Elle te va merveilleusement bien. Tu vas tous les faire craquer, c'est sur. Tu veux bien m'excuser une seconde ? Sers toi hein.

Je m'éloigne d'un pas sûr, passe dans l'arrière boutique l'espace de quelques minutes. Je fixe mon reflet, agacé par l'évidence. Il l'aime, elle est belle, elle peut lui donner des enfants. Moi pas. Je retire le discret maquillage, essuie mes larmes mutines et retourne dans le magasin. Je ne veux pas faire de mal à cette fille. Ce n'est pas sa faute, elle m'a rien fait. J'espère qu'elle ne verra pas mon trouble, c'est tout...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Mar 25 Mar - 23:03

Ah ce que je vois, monsieur n'aime pas qu'on le touche. Merde mais décoince toi le cul ! C'est bon, je vais pas te violer non plus. Je t'embête juste un peu. J'aime bien ça , c'est amusant. Ta petite bouille me fait rire à ne rien apprécier de ce que je fais et plus, je ronchonne, plus je viendrais te chercher. Je suis comme ça, c'est une habitude chez moi de chercher les gens. Et, on ne me changera jamais.

Solitaire comme tout looser à ce que je vois. C'est pas bien d'être seul, Tarek. Tu t'isoles, tu hibernes dans ton coin et oublie la sociabilité et puis, tu demeures sans ami par la suite. C'est pas une bonne chose. Tu me fais presque de la peine à penser comme ça. Tu dois compter aussi sur les autres,c'est super important. Lorsque tu déprimes, tu as besoin de quelqu'un pour te réconforter, te réconforter seul, c'est trop déprimant. Il faut parler Tarek à moi que tes parents te payent un psy pour te dévoiler de tout. Si c'est pas le cas, je leur conseille de t'en prendre un. Tu sais, la déprime arrive vite !

Cette robe mais quelle robe ! Elle est juste amazing ! Je l'aime et je t'aime Tarek de m'avoir trouver ça. J'adore, je l'adore ! Et les commentaires plaisant de Tarek ne faisaient que confirmer ma première décision, la prendre. Je me foutais du prix tout ce qui m'importait c'était mon bonheur, le bonheur de la posséder. Je ne cessais de me contempler dans la glace que je ne fis même pas attention à tout ce que me disait Tarek. J'étais absolument absorbée par la splendeur de la robe, totalement domptée par sa beauté. Je remarquais que Tarek avait disparu quelques minutes après et bof, il a dû avoir une envie pressante, je supposais. Ca arrive et si il pouvait plus se retenir, bah il est parti aux WC quoi. J'espérais juste qu'il en avait pas pour trop longtemps. J'avais encore besoin de lui, moi. Oh superbe ! Tarek m'avait tout rangé. J'attrapais les premiers trucs qui me venait un haut et un pantalon, j'étais pas une fan de pantalon mais j'avouais qu'avec Matt, il servait bien ! Quand fallait courir, c'était pas en robe et en talons hauts que j'allais m'enfuir. Je retournais dans la cabine et enfilais. Je me promenais toujours sans chaussures. J'allais passer pour une va-nu-pieds. Je me pressais d'aller chercher des chaussures parmi mon long choix de vêtements. Je m'asseyais à côté et enfilais les chaussures. Hum... La hauteur était bonne, pas trop basse ni trop haute, le juste milieu, je dirais. Vite un miroir ! Hello Bombasse, tu sais que t'es juste trop bonne ! Wahou, une fois de plus, tout correspondait pour le mieux. Je sautillais sur place pour tester ma maintenu dans les chaussures et voir si le haut restait en place. Conclusion, tout allait bien. Je me souriais à moi-même, m'admirant une fois de plus.

Tarek revenu et lorsque mon grand sourire croisa son visage l'air déprimé, il se cacha. Oh, que se passait t'il ? Il semblait pas être bien. C'était ma faute ? Je doute, j'ai rien fait après tout. Ça doit faire déjà une bonne dizaine de minutes que j'ai arrêté de le taquiner alors ça ne peut pas être moi. Je sais que nous ne sommes pas de bons amis , ni proches et encore moins juste ami mais... J'avais ce sentiment, le sentiment qu'il voulait que j'aille voir ce qui n'allait pas. Je ne savais pas ce qui le peinait mais je voulais le savoir, je voulais connaître le pourquoi de ses yeux humides et de son visage plus renfermé que d'habitude. Je m'approchais de lui et ne sachant pas vraiment comment faire, je glissai ma main dans la sienne et le regardai, penchant légèrement la tête sur le côté :

-Qu'est ce qui se passe ? Tu as les yeux humides comme si tu avais pleuré.. Je sais que nous ne sommes pas proches mais j'ai pas envie que tu déprimes. J'ai fait quelque chose de mal ? Quelqu'un t'as fait du tort ? Explique moi, je t'écoute.

Je serrais un peu plus fort sa main dans la mienne et voulais comprendre ce soudain changement d'attitude. Qu'avait t'il ? Son copain l'avait plaqué ? Enfin si, il en avait un. On lui voulait du mal ? Ça devait arriver souvent, les menaces des footballeurs devaient être fréquentes. Ce n'est pas dans mon habitude de soutenir quelqu'un comme Tarek ni dans mes habitudes de soutenir les autres mais là je faisais une exception. Il avait su me donner un sourire sans fin pour les vêtements alors je voulais lui rendre l'appareil comme je le pouvais. Je ne savais pas si il me donnait l'autorisation de le prendre au dépourvu comme ça car je pouvais comprendre son envie de fuir, de ne rien me dire.

-Tu sais, je ne t'ai jamais apprécié avant mais je me rends compte que peut-être je pourrais avoir manqué quelque chose. Après je me doute bien que tu ne veuilles pas m'accorder ta confiance comme ça et je peux le comprendre mais si tu le faisais, ça pourrait te faire du bien, tu sais.

J'étais sincère. Moi, et oui, j'étais gentille avec un looser. Miracle de la vie, qu'on me déroule le tapis rouge !! Je fais vraiment pitié parfois si les autres populaires me voyaient, ils se foutraient de moi. Je pouvais m'accorder chanceuse, personne ne savait ce que j'étais entrain de faire et si Tarek en parlait, je saurai contrer. Je lui lâchais doucement la main et prenais de nouveau d'autres vêtements avant de préparer pour un nouvel essayage. Si il tenait à parler, j'allais l'écouter, il suffisait qu'il me parle derrière le rideau ou qu'il patiente quelques instants que je sorte. Je lui laissais le temps de réfléchir durant l'enfilage d'une tout autre tenue. Tarek, à toi de choisir ! Parle moi ou bien abstient toi ! Mais ce n'est pas mon genre de laisser tomber...
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Mer 26 Mar - 17:12

Je slalome entre les présentoirs jusqu'aux cabines d'essayage, et trouve Nicky dans une nouvelle tenue, toujours aussi avantageuse. Je me retiens de me remettre à pleurer, et force un sourire sur mes lèvres. Je ne suis pas fragile. Je ne suis pas sans défense, et je n'ai pas de considérations pour les autres. Il faut que je me concentre. Malheureusement, je dois avoir les yeux plus rouges que je ne le crois car aussitôt que le regard de la brune rencontre le mien, son expression change. Je baisse un peu la tête, mordillant mes lèvres ; je ne veux pas qu'elle voit que je suis comme tout le monde et pas ce loser que tout le monde montre du doigt parce qu'il ne plie pas. Les gens comme elle ne doivent pas savoir que je suis tout aussi humain qu'eux, et que je ressens.
Ma peau frémis au contact de Nicky, et je relève mon visage de sa main dans la mienne à son visage. Je peux sentir que ma peau est glacée. Je sens que je risque de lui dire, mais je ne veux pas que ce soit moi. C'est à lui d'assumer, c'est à lui de faire une choix ou bien de le lui dire, lui avouer qu'il l'aime, mais qu'il m'aime aussi. Je ne comprends pas pourquoi il nous fait ça. Est-ce par incertitude ? Est-ce par égoïsme ?

La jolie cheerleader serre un peu plus ma main, me sourit, et sa douceur me transperce comme un couteau. Une larme longe la courbe encore un peu enfantine de ma joue, et je lève le visage vers le plafond pour refouler ses soeurs. Je ne veux pas lui faire de mal. C'est cruel, mais je n'arrive plus à supporter cette situation, je suis jaloux mais je peux accepter, ce n'est pas comme si j'étais un gentil garçon propre sur moi, je suis une salope, je suis habitué. Mais elle, si gentille, si jolie, comment pourrait elle ne pas se sentir insultée par le fait que son petit ami, en plus de la tromper, sort avec un homme ? Comment peut il faire ça ? Lui faire ça à elle ?! Je tire sur mon bracelet d'argent et le tissu de mon haut, la gorge serrée, pesant le pour et le contre.
Si je lui dis, elle va souffrir, me haïr, penser que je mens mais dans le doute faire de ma vie un enfer encore pire que celui que je subis déjà, mais elle saura qu'au moins je suis quelqu'un de sincère.
Si je me tais, que j'invente une craque qui passe bien, elle vivra dans l'ignorance mais elle finira par savoir toute seule et là, elle se sentira trahie, elle me posera une étiquette de menteur, faux cul et grosse pute voleur de mecs et... Ma vie sera un enfer. Ok, respire un grand coup Tarek, tu lui dis.

-J'pleure... C'est parce que tu es..

Gentille. C'est dur. Ça va lui faire tellement de mal, elle lui en parlera, il ne niera pas, il n'en aura jamais le courage... Comment j'peux faire ça ? Je sais que c'est horrible, que je devrais ne rien dire mais je ne supporte pas de savoir qu'elle n'est pas au courant, qu'il lui ment. Bon, ce n'est pas vraiment mentir, c'est de l'omission volontaire comme vous pourriez le dire, mais ce n'est pas réellement différent en fait. Allez, ce n'est pas si dur a sortir.
Je cesse de retenir mes larmes, et serre mes doigts sur le tissu de mon jean en poing ferme. Il faut qu'elle sache. Je refuse de continuer à mentir.

-J'veux pas te faire de mal Nicky... Je sais que tu ne m'aimes pas, et tu as toutes les raisons du monde de me haïr plus que personne dans cette ville folle. C'est que.. Tu vois, Matt... C'est... je m'étrangle dans mes larmes. Je peux pas !!Je veux pas te faire de mal ! Je suis tellement, tellement désolé !

Ma voix part dans les aigus, et je dissimule mon visage dans mes mains aux poignets cliquetants. C'est impossible. Je ne peux pas le faire, j'ai peur, je me sens cruel, je ne veux pas être un monstre !! Je sens pointer une crise, la respiration hachée et trop rapide, et je promène mon regard sur la pièce à une vitesse anormale. Ma mère est toujours dans sa salle de debriefing, elle ne peux pas me voir. S'il te plait, s'il te plait maman, reviens, dépêche toi, reviens, je vais tout mettre en sale état..Nicky pitié, ne me laisse pas seul ici même si tu comprends où je veux en venir et que tu me hais. Je ne suis pas un menteur !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Mer 26 Mar - 19:48

Quelle était cette journée désastreuse ? D'abord, je n'ai plus de quoi m'habiller, je m'habille chez les Thompson, je joue à faire copine copine avec Tarek et voilà qu'alors tout se passait à merveille, où tout redevenait normal, le moment où j'allais posséder de nouveaux vêtements, il y avait Tarek, Tarek qui pleurait. Je ne comprenais pas ce changement. Cela ne me concernait pas et j'allais le consoler ou du moins, faire le minimum. Il y avait des jours comme ci où rien n'avait de sens, rien n'était compréhensible.

Je lui avais tenu la main, j'avais essayé de tenir un discours de remontage de moral. J'avais tenté le rassurer, tenté de me faire passer pour une amie. Il pouvait me parler de ce tracas qui semblait le détruire de l'intérieur. Je savais bien qu'il n'avait aucune confiance en moi, moi , la petite peste qui le terrorisait à chaque fois qu'elle le voyait, moi celle qui faisait souffrir les gens comme lui. Je n'étais pas la personne à qui il fallait parler. Je n'étais pas faite pour aimer tout le monde et faire copinage avec la bande de losers. Je n'étais que douée pour les rabaisser et ne pas être leur amie. Ce que je faisais avec Tarek, il n'y avait aucune explication à cela. C'était cette journée telle nulle qui devait me toucher au plus profond. Elle devait faire ressortir la gentillesse profondément enfouie, celle que peu de personnes pouvait voir.. Lydia, Matt, Mathieu, Tyler si je pouvais le compter et certaines populaires du lycée auxquelles j'accorde mon amitié.

Des farandoles de questions me traversaient l'esprit. Pourquoi avoir pleuré ? Pourquoi si soudainement ? Je lui avais laissé libre choix de me dire ou de rien me dire. J'espérais tout de même savoir quelque chose. Je me changeai encore, j'avais une pile de vêtements qui m'attendait et je n'avais pas de temps à perdre. Mes oreilles perçurent la voix de Tarek et mes bras se stoppèrent nets, toute mon attention se portait sur ce qu'il me disait. Il ne finissait pas sa phrase et je faisais cligner mes cils un peu plus rapidement cherchant à comprendre. Que voulait t'il dire ? Je restais bloquée, bloquée sur ses mots "tu es..." Qu'est ce que je suis ? Bravo Nicky, ce sont tes piques qui l'ont touché. Merde, t'es censé être invincible face à eux. Je reprenais mon habillage, je mettais la jupe et le haut que je venais de prendre puis il se remit à parler, et une fois de plus, ce n'était pas tout à fait clair pour moi... Il finissait dans ses sanglots et je ne comprenais pas plus. Il ressemblait à un enfant qui venait de faire une bêtise et qui cherchait tant bien que mal à l'avouer, cherchant du réconfort dans les bras de sa mère, pour le soulager.

Je sortais le voir pieds nus. Le retour de la manouche ! Il avait mis sa tête dans ses mains et semblait disons... Y a pas de mots pour le décrire. Je réfléchissais, hésitant un peu avant de m'approcher de lui, je voulais comprendre. Il ne voulait pas me faire du mal et je devais le haïr ? Ça n'a aucun sens. Il n'y a rien qu'il puisse faire pour me faire souffrir. Je ne la' appréciais pas déjà en tant que loser et je devrais le détester en plus ? Je ne voyais pas où il voulait en venir. Qu'avait Matt à voir là-dedans ? Tu es ami avec lui ? Tu es de sa famille ? Malgré que je ne vois pas l'effet de ressemblance.Non, sérieusement, je comprends pas. Je comprends pas ce que tu essayes de me dire.

Je vins près de lui et le fis s'asseoir à côté des vêtements là où il les avait entreposés, sur une banquette. Je m'asseyais à côté de lui. Je savais pas vraiment quoi faire ni dire excepté " Hey Tarek ! Tu peux être plus clair ? " Je lui pris le visage et le tournais dans ma direction, j'essuyais ses yeux, ses joues , partout où ses larmes étaient passées sur les traits de son visage. Je souriais, cherchant si un petit sourire pouvait le rendre jovial de nouveau.  Je doute avoir l'effet escompté mais il ne m'était pas interdit d'essayer. Je ne savais pas si je pouvais me permettre de lui demander d'être plus clair vu dans l'état où il se mettait. J'avais envie de savoir mais pas envie de le voir sangloter encore.

-Allez, calme toi. Tu ne me fais pas de mal. Je ne te haïe pas. J'admets seulement  ne pas comprendre ce que Matt vient faire dans tes larmes...J'aimerai que tu m'éclaires un peu mais reste calme, plus tu sanglotes et plus j'ai du mal à te suivre.

Je le fixais espérant qu'il m'en dise davantage que précédemment. Je posais mes lèvres contre son front pour l'embrasser. Je faisais la même chose que me faisait ma mère pour me rassurer lorsque j'étais plus jeune. Elle m'embrassait le front, me prenait dans ses bras et dormait avec moi lorsque j'étais mal. Je ne devais pas en arriver jusque-là avec Tarek tout de même ? Je n'étais déjà pas encore prête à avoir des enfants alors jouer les mamans avec un mec de mon âge, c'est pas pour moi. Excusez moi mais je tiens à garder encore mon corps, je veux pas que mon bassin devienne plus large ni prendre du poids.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Jeu 27 Mar - 15:24

Parfois j'ai peur de moi. J'ai peur de l'extérieur, j'ai peur de souffrir, peur de vivre et c'est ce qui se passe actuellement. Je ne vois plus que du blanc lumineux, et ma tête tourne. Ça ne dure qu'une fraction de seconde, mais assez pour me perturber profondément. Je remarque à peine que Nicky se change une fois de plus, et mes mains tremblent. J'aimerais tellement lui dire mais je n'ose pas... Je sens ses mains sur moi, puis la banquette, et je rencontre ses yeux brillants. Alors, tout semble tanguer. C'est brutal. Je ne ressens plus rien, d'un seul, plus rien qu'une impression bizarre d'être en train de flotter en l'air. Ma crise de larmes s'estompe aussitôt, ainsi que toute idée de parler de Matt, et je cligne des yeux plusieurs fois, sonné.

Les phrases de la jeune cheerleader ricochent sur moi, et ses lèvres sur mon front me font fermer les yeux un instant. Je sais pourquoi son regard m'a calmé si vite. Il y a en elle une douceur qui aimante la mienne, une douceur qui contre cet Autre moi qui souhaite tout détruire autour de moi. Un sourire timide fleurit sur mes lèvres et je dégage gentiment ma main de celles de Nick en secouant la tête.

-Ce n'est rien... Oublie. Après tout tu es sans doute au courant de tout à son propos, c'est idiot. Il ne te ferais jamais de mal. Excuse moi et... Merci.

Je me redresse, et le tintement de la cloche de l'arrière boutique me fait bondir sur mes pieds. je désigne imperceptiblement les cabines d'essayage à Nicky, et me compose une expression joviale pour ma mère. Elle me fourre une pile de croquis et de commandes dans les bras, demande si tout se passe bien, puis pousse trois jeunes mannequins sous mon nez en me hurlant presque de débarrasser le plancher vite puis de les maquiller pour le défilé de ce soir. Ah oui c'est vrai, y a ça encore. Elle stresse parce qu'il y aura Petra Flannery et Karla Welch. Mais faut qu'elle se calme hein !
Bref, je tire les trois filles à ma suite, près des cabines, et les fait asseoir un peu abruptement sur les fauteuils. L'une est noire, et comme je trouve ça bien, j'opte pour un dégrade de jaune, orange et rouge, relevé au coin d'un peu de noir sinon c'est laid. Et bien sûr, comme nous allons à un défilé, le trait de liner blanc sous l'oeil. La deuxième se retrouve avec un egyptien or, bleu et noir, et la dernière un damier. Bien sûr, elles finissent toutes avec le nail art assorti et ravies, pépiant à propos de je ne sais quoi qui a un rapport avec mes cheveux, et d'une probable chirurgie esthétique pour avoir un visage version BJD que je me serais fait. Non mais oh ! Je suis pas fou ! Je soupire, agacé, et reviens à Nicky, des épingles plein la bouche, occupé à mesurer les robes de ce soir sur les trois filles. Il va y avoir un gros travail de retouches...

-Ça va, tu avances dans les essayages ?

J'espère qu'elle se rend compte que tout ce qu'elle essaie a été fait de la manière que ce que je suis actuellement en train de faire sur ces trois pimbêches. Si elle abîme un truc...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Jeu 27 Mar - 23:38

Définitivement, cette journée n'avait aucun sens. Je ne comprenais rien. Tout semblait confus, je me sentais comme dans un rêve interminable où tout le monde changeait d'humeur en un mouvement de cils. Je me sens perdue, on pouvait me parler en une autre langue que je comprendrais exactement la même chose que maintenant. J'avais des réactions qui ne devraient même pas exister, une attitude qui devrait s'enfuir au plus profond de moi. Qu'étais tu pour faire réapparaître toutes mes faiblesses ? De toute façon, il était trop tard. Rien n'était compréhensible que ça vienne de moi ou de lui.

Il me laissait le consoler, peut être que cela marchait. Je n'étais finalement si nul que je le pensais en bonne consolatrice. Il n'y avait plus de larmes, plus de regard triste comme si le bonheur venait de frapper sur son visage, comme si il avait eu une révélation soudaine. Que devais je comprendre ? Encore, rien. Cool tu vas mieux ! Un changement d'émotion aussi radical était des plus bizarres. Il y a à peine cinq minutes tu chialais comme pas possible et là wahou t'as vu la vierge où quoi ? Non, tu m'as vu moi et ça y est, t'as eu une illumination... Merci, je ne suis pas vierge et encore moins croisé avec des purs croyants. Le seul dieu auquel je crois c'est le dieu du Sexe ! Bah ouais, y a que lui qui fait vraiment rêver. Il apporte un bonheur unique.

Je fronçais les sourcils. Que... Non mais quoi ? Après tout ça, il ne me dit rien ?? Tu te fous de moi là ? Tu pleures et tu me dis que c'est rien ? Matt te fait pleurer et toi tu me dis que il se passe rien ? Soit tu as un gros problème au niveau de ta tête, soit ce n'est pas explicable... Non mais bonjour le mytho ! Tu crois que si je viens de te consoler, c'est pour repartir bredouille, sans rien savoir. Tu me parles de mon mec et tu ne veux rien me dire ? Non mais n'importe quoi !!! Et non, je ne connais pas tout de Matt, voir que dal. La seule chose que je connais bien c'est son corps, à force de le voir se promener à moitié à poil, c'est bon je connais chacun des détails. Pas de mal, pas de mal, avec déjà le mal qu'il m'a fait, crois moi, c'est bon je suis immunisée contre toute douleur. Bon allez, laisse tomber Nicky. Ça servira à rien d'essayer de chercher à savoir ce qu'il avait à dire, il a du juste voir Matt, se promener avec une de ses putes á quatre pattes comme si c'était quelque chose que tu savais pas.  

Il se lève et s'en va. Ouais c'est ça, part ! Tu crois que ton "merci" va me suffire ? À d'autres, moi, c'est pas un sourire qui va me suffire. Tu me saoules, vous me saoulez tous ! Ça m'énerve les gens qui ne vont pas au bout de leur explication, qui s'arrête en cours de chemin. On ne s'arrête pas à Je quand on veut dire Je t'aime . On finit la phrase, ici c'est pareil. Tu sais bien Nicky, les losers sont jamais très clairs, il y a toujours ce truc débile qui t'interdit de comprendre leur jargon de mauviette. Respire, respire et reste calme.

Il part et je vais pour reprendre les essayages. J'avais pas besoin de lui pour enfiler des vêtements. J'avais seulement besoin de patience, de tellement de patience. Faire de longs essayages, c'était du sport. C'était intensif, retirer, remettre, retirer encore et remettre une fois de plus mais le moment que je préférais c'était pour admirer le résultat sur moi. Raaah, la jupe que je tentais d'enfiler actuellement me donnait du fil à retordre. J'étais trop grosse, mon dieu non ! J'ai pris du poids ? C'est pas possible, je surveille ma ligne. Je dois pas être plus lourde, si je prends du poids, c'est pas bon ! Je suis cheerleaders, je suis en haut de la pyramide et pas faite pour me retrouver en bas. Tout mais pas ça ! Je rentrais mon ventre mais j'avais le sentiment que celui-ci ne voulait rien savoir. Je me retournais pour voir de dos ce que ça donnait. Ma paire de fesses  wahou le cul de vieux que ça me faisait. J'entendais la  voix de Tarek résonner me demandant si tout se passait bien. Mentir ? Je le pouvais. Eh mec tu t'es pas trompé de taille par hasard ? Tu m'as fait une blague hein ?  Je crains que non..

Je tirais le rideau et je retrouvais mon attitude un peu cinglée habituelle :

- Tu trouves que ça à l'air d'aller ? Regarde toi- même ! T'as vu le cul que ça me fait et je parle pas du ventre...

Je grognais à moitié, je supportais pas ne pas rentrer dans un vêtement. Grrr, je déteste les vêtements rebelles qui ne s'adaptent pas à mon corps. Oups. J'avais les bras grands ouverts montrant chacune des zones me complexant et j'avais totalement oublié une chose. J'avais une jupe,certes mais j'avais complément oublié de mettre un haut. J'étais obstinée par cette jupe qui ne passait pas que j'avais oublié une chose essentielle, sortir de manière décente.. Heureusement que je portais encore mon soutien-gorge. Je baissais doucement les yeux. On s'en fout, t'es gay,hein ?  

Ah et génial.. Tu m'as apporté du public, j'adore, j'adore quand on me montre un corps encore mieux dessiné que le mien. Ah mais vous pourrez rire, je me sens minable là même si on me répète que je suis une très belle femme...Pourquoi moi aussi tu m'habilles pas ? Pourquoi tu me maquilles pas ? Pourquoi j'ai pas le droit à ce traitement de faveur ? Parce que tu as grossi et que tu fais pas la même taille qu'elle... Chier, tout pour me vexer. Je retourne dans la cabine et referme le rideau. Je boude. J'ai l'air ronchon. Je croise les bras. Je fronce les sourcils à mon reflet. Un vrai caprice de petite fille !
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Ven 2 Mai - 21:05

Je triture les tissus, les sourcils froncés, inquiet de ne pas avoir de réponse de la brune, quand elle sort de la cabine à moitié nue, l'air particulièrement agacé et je hausse un sourcil. Et ben alors qu'est-ce qu'elle a d'un seul coup ?

- Tu trouves que ça à l'air d'aller ? Regarde toi- même ! T'as vu le cul que ça me fait et je parle pas du ventre...

Je retiens un éclat de rire. Un simple rictus amusé, et je reprends mon air avenant et bonhomme. Les trois mannequin détaillent la jolie brune, intéressées, les bras toujours écartés pour me faciliter la tache. Je peux vous dire sans risque de me tromper que je sais ce à quoi elles pensent. Qui c'est, d'où elle vient, putain elle est gaulée. Gina, la blonde, sourit et me lance un regard interrogateur avant de décider qu'elle devrait peut être s'exprimer avec des mots. Elle agite doucement la main, pour ne pas mettre mon travail en l'air.

"Bonjour ! Moi c'est Gina ! On t'as jamais vue ici, d'où tu viens ?"

Et voilà, je vous l'avais dit. Je sais comment marchent ces filles là. Trop curieuses. Par contre, je ne prévoyais pas la suite du tout.
Je termine les retouches, les coutures soignées, les broderies. J'ajuste un pendentif de décoration, et entame la partie coiffure. Je n'ai pas relevé la semi nudité de Nicky, ni les filles d'ailleurs. Après tout, des femmes a moitié nues j'en vois tout le temps et elle n'est pas désagréable à voir même si elle ne m'attire pas, alors je ne vois pas pourquoi je dirais quoi que ce soit. Un chignon de tresse, l'une passant sur le front. Et puis une frange sur un oeil pour la suivante, sous son chapeau et sa voilette façon Mélanie Laurent. Des cheveux lissés puis bouclés et relevés en déstructuration pour Alisha. Elles sont parfaites. Ma mère vient inspecter le travail, repart satisfaite. C'est là que ma noire décide de se ré intéresser à la brune.

"Mais dites Tarek, cette fille... Elle est drôlement belle. Pourquoi vous ne lui proposez pas un make-up ? Vous faites ça si bien !
-Euh...
-C'est vrai ça ! En plus votre mère cherche une fille pour ce soir, Lara s'est désistée ! Si elle voulait..."

Ah. Ouais, d'accord, ma mère est folle de rage et en recherche de remplaçante mais je ne sais pas si Nicky... Enfin bon ma mère est une star de mode et même Madame Alaric négocie encore sur une possible collaboration future mais enfin j'suis pas convaincu qu'elle soit intéressée à l'idée de défiler devant tout le pays. Enfin. C'est ma mère quoi... Elle bosse avec Versace et Dior donc bon c'est pas merdique. Et puis la robe qui va passer aux oubliettes est tellement... Waouh.
Je regarde la cabine. Hmm.

"Ça te tenterait toi, Nicky ? D'être mannequin pour la Fashion Week ?"

C'est pile ou face. Je ne me froisserai pas si elle refuse. Je veux bien lui faire un make-up juste comme ça, aussi. J'ai rien contre elle moi. Et je suis sûr qu'on pourrais être vraiment en bons termes en plus. Dis oui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Sam 3 Mai - 0:36

J'avais beau me regarder et me regarder des centaines de fois, cette jupe ne m'allait pas. J'avais l'impression de me traîner un derrière d'hippopotame. Je sais que Matt aime les animaux mais je veux pas avoir un cul d'hippopotame. Une fixation sur mon postérieur et hop j'oubliais presque qu'il me manquait à haut. Ah oui... On s'en fout ! Tarek c'est Peace of Gay ! Les seins ça l'attire pas ! Il préfère les torses sans poils bien musclés. Mais j ai pas de poil aussi ? Oops ! Ouais non j'ai assez de poitrine pour que ça l'attire pas... Ouf c'est bon.

Demi-tour , ah si j'avais pas comme seul public, Tarek ! Non, ils m'avaient ramenés trois mannequins, silhouette alignée, directe sortie de l'usine Barbie et ses amies, de véritables poupées sans défauts. À côté d'elle, j'ai l'air d'une pauvre fille qu'elle vienne accompagner par pitié. Je rentre mon ventre machinalement. Je veux me faire toute petite, pour une fois, et disparaître comme ci que je n'existai plus. Si seulement, j'avais pu. L'une d'elle m'adresse la parole en se présentant. Mes yeux se tournèrent vers Miss Barbie sortie de son emballage et je me présente à mon tour :

- Enchantée, je suis Nicky ! Euh...je ne viens pas régulièrement dans ce magasin. J'habite pas loin, pas très loin...

Je ne me présentais pas de la meilleure façon dont je savais le faire mais je me voyais mal dire " Hello Meuf ! Tarek c'est pas mon pote et moins je le vois, mieux je me tiens ? " Non, j'allais pas dire ça même si pour une fois, j'ai le pressentiment que je l'apprécie bien plus que d'habitude. Plutôt changeant ,non ? Je croise les bras tentant de cacher mes défauts superflus. Je ne remarque pas la mère Thompson qui passe et repart bien vite. Seul le vent de son passage rapide me refroidit le corps. Il fallait dire que j'étais loin d'être bien couverte. Mon ouïe était concentrée sur l'audition de la voix du mannequin noire, probablement la meilleure amie de Barbie, Christie. Voilà alors j ai Barbie avec Christie et pour finir nous avons, Midge ! Chouette , bienvenue dans le fan club ! Tarek, tu nous fais Ken ? Quoi que non, il faudrait un blond, merde. Bon pas grave, si je te teins les cheveux, c'est réglé ? Quoi que non ça va pas te plaire... Pas penser à ça !

Belle ? Moi ? Oh merci ! Make-up ??? Pour moi ? Oh ouii !!!! Je veux ! Je veux qu'on me maquille. Je veux aussi être jolie, ressembler à une poupée. Je veux être une BARBIE ! Je trépigne de joie. Il faut pas me dire des choses comme ça à moi. Dis oui, Tarek ! Dis-moi oui Andy ! Dis-moi oui Chéri ! Tarek chéri ? Oula non pas ça. Maquille-moi ! Je me mords les lèvres et continue à trépigner d'impatience attendant une réponse positive.
Pause ! Barbie a dit quoi ??? Une fille pour ce soir, pour faire quoi ? Présenter une nouvelle collection ? Apparaître sur un shooting ? Moi? Oh ouiii !!! Tarek Tarek ! Dis-moi oui ! Un " oui" et je te viole dans la seconde ! Ah oui non t'es RSF ! Rejet de Sexe Féminin. J'allais presque oublié enfin t'es violable, quand même. Faut l'admettre.

Tarek a proposé et je vais manquer de m'évanouir. Je le fixe et je m'arrête plus. Je dois faire quoi là ? Je peux juste hurler ? Non, c'est pas suffisant pour montrer mon entière jovialité ! Tarek, tu m'offres un cadeau d'anniversaire avant le jour. Et putain ! Mon corps réagi à sa proposition et je ne peux l'empêcher de faire ce qu'il fait. Je me rue sur Tarek et lui saute littéralement dans les bras. Je lui bondis dessus et m'accroche comme un koala sur son tronc d'arbre. T'as intérêt à pas tomber ! Je le serre fort et même mes pieds ne touchent plus le sol ! Et je lui fais un bisou, désolé mais comme je suis blottis dans tes bras, je prends ce que je trouve et c'est ton cou que mes lèvres ont trouvé à embrasser. Oops mais chut hein c'est pas tes lèvres alors te plaint pas !!

Après fini mon calin koala, je redescends sur terre. Merde, j'étais bien sur Tarek, moi ! Je lui touche au final quelques mots au cas ou, il aurait pas compris :

- Bah oui, que je veux bien !

Je baisse la tête et remue de droite à gauche, toute mignonne. Ta proposition tient toujours, hein ? Ça a rien changé, n'est ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Sam 3 Mai - 14:56

Une fille, finalement, c'est facile à comprendre. Les explications un peu hésitantes de Nicky veulent bien dire qu'elle n'est pas à l'aise, et que je lui sort toujours autant par les yeux. Mais peu importe. Je suis concentré sur mes taches, soulève des dizaines de tenues pour choisir celle que je mettrai ce soir, vérifie plusieurs fois que toutes les mannequins sont bien là et prêtes, change de musique pour la boutique et reprends mes épingles. C'est là que la belle brune atterri dans mes bras...

Je reste muet, surpris, et regarde la jeune fille devant moi. Bon, elle a vraiment l'air contente de l'idée, alors pourquoi pas ? Je ne doute pas que les filles sauront lui apprendre la démarche et les mimiques des modèles en un tourne main. Je continue les retouches de la robe bleue marine fendue de c^té que Lara devait porter, ouverte d'un côté sur la poitrine pour faire un repli. Le côté découvert est couvert par des mailles rigides qui épousent la poitrine, travaillées et élégantes. Elle n'est pas encore sortie mais toutes les Hollywoodiennes la veulent déjà. C'est une des miennes. Je jette des coups d'oeil insistants à Nicky, promène des mètres rubans autour d'elle pour mettre la robe à ses mesures, et pique des aiguilles un peu partout sur le tissu. J'adore faire ça. Si j'étais plus posé, je pense que j'aurais voulu devenir un créateur. Mais je préfères viser l'armée. Tiens, je me demande quel boulot elle voudrait faire, Nicky ? Fin ça me regarde pas.

"Nicky, tu peux venir t'asseoir devant le miroir s'il te plait ? regarde dans l'imagerie que ma mère à faite et dis moi ce qui te plairait le plus. C'est tout des photos de ce que j'ai fais donc t'es sûre que t'auras le même résultat. Ils craignent le lisseur ou autre tes cheveux ou non ?"

J'espère que ça ne fais pas trop autoritaire. J'ai cette tendance dans le milieu de la mode. Quand je suis concentré et qu'il s''agit de sortir en public je ne joue plus. Je m'éclipse le temps qu'elle choisisse, et entends vaguement les trois modèles commencer à babiller avec elle, où t'habites, t'as quel âge, tu connais le fils de la patronne ou pas, et patati et patata. J'attrape mes écouteurs, choisi une chanson d'Indila, artiste française qui me touche pas mal, les enfonce sur mes tympans et ferme les yeux. Je reviens vers la robe, des aiguilles en main, et termine les retouches sans même regarder. Je récupère mes fringues, et décide de me changer ici. La boutique a fermé, les filles sont habituées, et je me fiche de ce qu'en pensera Nicky. Je me déssape sans un mot, les oreilles toujours explosées par "L'Ego", et installe mon piercing de tour de taille argent et rubis. Un slim noir à fermeture dorés aux chevilles, Dr.Martens acajou aux pieds, double résille en haut, dont celle du dessous en col V. Un trait de khôl sous les yeux or, labret ajusté, tatouages bien en évidence. Je sais faire parler de moi. Je veux qu'ils me voient, qu'ils critiquent, qu'ils méprisent. Je les hais ces gens riches et bien pensants qui ont fait de moi, par indifférence, ce que je suis. Haïssez moi, je m'en moque. La plupart d'entre vous paieraient cher pour avoir droit à une ou deux petites heures contre moi. Pauvres hypocrites.

Alisha fais une remarque sur mon physique de danseuse arabe, et je lui renvoie un sourire amusé. Oui. Je suis attirant, dommage pour toi, t'as des seins et un vagin.

Je m'approche de la coiffeuse surchargée de produits make-up et d'outils, et sourit joyeusement à Nicky. Je vais la rendre plus parfaite encore qu'elle ne l'est, et rien que pour le plaisir, lui sortir le grand jeu que je ne sortais jamais ou presque à Lydia. je veux qu'elle se sente absolument magnifique.

"Tu as choisi ma belle ? Le coup d'envoie est dans deux heures. Tu te sens comment ?"

Concerné, moi ? Absolument. Toutes mes mannequins sont mes chefs d'oeuvre éphémères, et je les adore. Alors je ne me comporterais pas différemment. Elle mérite mes meilleurs talents. Et je vais les mettre à son service avec un immense plaisir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Sam 3 Mai - 23:20

Ah ouais, merci Tarek, merci. Je savais pas que mes câlins koala filaient ce genre de réaction. D'habitude les gens aiment bien, bon c'est vrai que moi qui fait un câlin à toi, on peut se poser des questions. Mais attends mon gars, tu m'offres un putain de rêve là. Je sais pas si tu te rends compte que...je suis quelqu'un que tu détestes normalement et à qui tu fais une offrande de malade ?? Même mes pires ennemis ne me font pas de cadeaux comme ça, alors je te fais un câlin et un bisou par gratitude. Bon, Nicky on se calme et on remet les pieds sur Terre.

Il est petit mais il a l'air grave exciter dans son boulot. J'ose même plus bouger un poil, de peur de me faire disputer par M.Thompson. Du tissu, des ciseaux, des aiguilles, tout ça passait dans les mains de Tarek. Je n'arrivais plus à suivre grand-chose. Tout ça allait trop vite pour ma tête, trop d'excitation d'un coup. Je deviens mannequin pour un soir et les objets défilent devant mes yeux ainsi que Tarek. Il me demande devant le miroir. Je m'y rends et m'installe. Trop de questions, trop de choses en même temps. Il ne faut pas me mettre la pression. Bon, j'avoue que pour lui , c'est plus dur de garder son calme car il faut qu'il me rende jolie et tout. J'ouvre l'imagerie et regarde. Tout est magnifique, comment je fais pour choisir. Je n'écoutais plus rien et lorsque je me réveille pour lui demander de l'aide à choisir, il était déjà parti... Ah..merci ça va beaucoup m'aider !

Les filles commencent à me parler et les petits potins me font rire et sourire à la fois. Elles veulent que je leur parle de Tarek, bah... Je ne le connais pas dans le bon sens alors je ne peux pas me permettre de dire des choses comme ça. Ah si, j'ai bien précisé qu'il était gay ! Réaction des filles : Du gâchis ! Hum..j'en sais rien, moi. Je l'ai pas touché ni rien. Futur projet ? Non, je crois pas. On va éviter ! Elles me conseillent sur la façon de le bien se tenir et tout le baratin. Je dois surtout éviter une chute ! Je veux pas être la risée de tous. Toutes les quatre, nous regardions les jolies photos et les filles me dirent me voyant bien les cheveux tressées. J'avoue qu'elles avaient pas tort. Une belle coiffure sophistiquée tressée pourrait correspondre à mon visage. Je me fixais dans le miroir imaginant bien l'effet qu'une tresse pourrait donner sur ma tête.

Je me retourne observant Tarek et ses faits et gestes. Il prenait des vêtements pour se changer. Et oh mon dieu! Le régal pour les yeux !! Tu te fous de moi, Tarek ?? Pourquoi t'es si bien foutu ? Merde, t'as pas le droit. Les mecs aussi bien gaulés c'est direction mon lit...T'es petit mais mignon! T'es roux mais ton corps le fait oublier ! Pourquoi tu me fais ça ?? Et, je me mords les lèvres suivant les commentaires des filles qui se rendaient compte une nouvelle fois que Tarek faisait du gâchis à donner son corps qu'aux hommes..

Tarek revient vers moi et je continue de le fixer de haut en bas, encore un peu choqué qu'il se promène avec un corps comme ça. D'ailleurs me connaissant, mes pensées se faisaient entendre à haute voix :

-Attends t'es gay et gaulé comme ça ? Mais c'est pas juste ! Va falloir que tu prêtes ton corps !

Faut pas m'en vouloir si je dis presque tout ce que je pense. Je ne plaisantais qu'à moitié. Je voulais bien qu'on me prête un corps comme ça pour une nuit en plus quelqu'un, un peu plus petit c'est cool. Je connaissais pas ça. Choisi ? Pas exactement. Prête ? Ça va, j'ai encore deux heures pour être prête psychologiquement. Merci les séances de yoga, ça ne m'apprend pas juste à mieux écarter les cuisses.. Ça sert pour la zen attitude ! Je le regarde et lui donne mes idées et celles des filles :

-Je sais pas trop... Tu penserais quoi toi ? Je te laisse faire ce que tu veux mais avec les filles, on voyait bien une zone tressée. Enfin ça peut me donner un côté chic, non ? Fin je suis pas une pro alors à toi de voir. Fais ce que tu veux de mes cheveux et du maquillage ! Et je me sens bien pour l'instant.

J'avais un peu une détente à cause de l'excitation. J'étais tellement heureuse en ce moment précis que je ne pensais pas à ce qui allait se passer après. J'allais stresser après. J'allais paniquer prochainement mais je compte sur les personnes qui m'entourent pour bien me calmer et m'apaiser !
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Dim 4 Mai - 19:44

Je souris à la remarque de la brune, sincèrement amusé, et mon esprit déconnecte ensuite. Pour ne penser qu'une chose l'espace d'un instant. Poupééééeee !!! Je vais la rendre tellement magnifique !! Une exclamation ravie s'échappe de mes lèvres, et je me rue vers elle, attrape mes palettes, et lui relève le menton vers la lumière. Or. Je prend du fard doré, du rose et réalise lentement un assortiment délié et compact à la fois, étincelant, tape à l'oeil mais loin d'être trop ou vulgaire. Un peu de blush par ci par là, un gloss pâle et sexy, et je saisi mon boucleur, mes pinces, ma bombe de laque et mon sèche cheveux. Je gonfle ses cheveux bruns avec, sépare des mèches. J'emprisonne une partie de ses cheveux en tresse égyptienne, de façon à ce qu'elle se termine du côté opposé à son départ. Je laque, tire un peu dessus pour lui donner un effet un peu décoiffé, et boucle le reste des cheveux. Puis je laque, et sépare les anglaises pour faire naturel. Je ne suis pas mécontent du résultat...

Je prend sa main, et la tire vers la robe. Elle voudrait sûrement donner son avis, mais je suis trop surexcité maintenant. Je la lui tend, des étoiles plein les yeux, et sort les sandales compensées en paille et satin bleu royal. Ils ferment par une boucle cuivrée, vers l'extérieur. Je ne laisse rien au hasard. Parure de perles blanches, boucles assorties, pas de bracelet. J'ai hâte de voir tout ça sur elle !

"Voilà, tu te verras quand tu auras enfilé tout ça ! J'ai hâte de voir, tu me rejoins à l'arrière de la boutique pour le debriefing. C'est la porte ouverte d'où sort une musique gitane un peu trop forte.... Ma mère adore."

Je ne sais pas pourquoi, mais je fais un clin d'oeil à la jeune femme. Elle est belle, vraiment belle. Je comprends que Matt l'aime, elle aussi. Même si ça me tue un peu. Mais je ne peux rien dire, il a le droit, après tout j'étais si pitoyable avant lui... Une pute, une vraie, dansant pour ses clients ou fumant nonchalamment une cigarette sur le trottoir d'une ruelle mal famée, habillé seulement pour dire que j'avais du tissu sur moi. Je me haïssais, me hais, me haïrais toujours. Mais tout ça ils ne savent pas. Personne. Une salope, oui. Ils ne sauront jamais, ces danses sur la scènes, ces pièces confinées, et les billets glissés en poche comme si ça pouvait m'aider à les pardonner, ces hommes mariés et violents, d'être des menteurs et des pédophiles, de profiter de ma haine pour prendre leur pied. Oh oui, Matt a tous les droits... Et Nicky mérite qu'il l'aime. Pas moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Lun 5 Mai - 0:42

Wahou ! Je suis une petite poupée de porcelaine dont Tarek va prendre le plus grand soin. Il doit me rendre plus belle que je ne le suis déjà. Il me relève le menton, prenant un air serieux et commence à me maquiller. Je ferme les yeux et il fait tout noir ! Je vois plus rien et c'est pas drôle. Je vais devenir superbe, j'ai les pieds qui basculent d'avant en arrière et j'attends. Il touche à mes cheveux et les transforme sûrement avec les idées que je lui ai donné. Oh trop bien, en espérant que tout lui a convenu ! Je prends assez soin de mes cheveux et mon visage alors t'as pas grand-chose à dire ou tu devrais pas rencontrer de difficultés.

Tarek me donne tout ce que je dois enfiler et mes yeux restent subjugués devant de si belles choses, une robe à couper le souffle, des chaussures que je pourrais porter quotidiennement sans problème, une parure de bijoux magnifique et apprend comment voulait t'on que je sois pas juste moi aussi splendide ? Je restais en extase devant tout. Tarek me demanda de le rejoindre des que je serai prête et se sera sans refus ! Il me fit un clin d'œil et je trouvais cela plutôt...différent ! Pas désagréable mais original !

Tout le monde partait et me laissait. Je retirais ce que je portais et enfilais ce qu'il m'avait donné. C'était juste d'une beauté époustouflante ! J'adore le bleu ! Tu me donnes tout ce que j'aime. Putain si t'étais pas gay, je te sauterai du matin au soir pour que tu me donnes tout ça encore et encore ! J'avais fait peut-être une erreur sur toi. Tu es bien plus intéressant que ce que je pensais et surtout plus adorable. Je commence a t'apprécier au final. Je ne sais pas si tu portes un autre jugement sur moi ou si tu vois en moi juste un mannequin potentiel. J'aimerai que ça soit différent, peut -être amis.

Je finis de me préparer, jette un coup d'œil dans le miroir et je ne peux déjà plus le quitter. Je l'aime ce miroir. Je m'aime ! Et bam dans ta face la team Barbie ! Moi aussi je suis jolie ! Je me ramenais dans la salle comme Tarek me l'avait indiqué. Je me tenais droite et étant une habituée des talons, je maîtrisais parfaitement. Les compensées étaient les plus simples à maîtriser. Je rentrais dans la salle saluant les personnes présentantes d'un signe respectueux de politesse. Je prenais une chaise et m'asseyais. Je me voyais mal rester debout. J'espérais que Tarek m'avait présenté ou du moins, toucher quelques mots sur moi afin que je n'arrive pas comme ça et qu'on me demande ce que je fais par ici. J'espérais aussi être suffisamment jolie pour avoir l'honneur d'être mannequin ce soir. Tarek me l'avait proposé mais sans questionner sa mère. Peut-être ne serait t'elle pas d'accord ? Après tout, je ne la connaissais pas et elle ne semblait pas une femme tendre à première vue. Sur les nerfs ? Stresser ? Sans aucun doute, il y avait défilé ce soir et pour toute personne contribuante, c'était un point de stress mais surtout pour celle qui supervisait. Je venais à l'improviste et changeais ses plans. Si elle en avait préparé à l'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Lun 5 Mai - 12:58

La pression monte finalement. Cette effervescence que j'affectionne tant, les managers qui courent dans tous les sens, le bruit qui enfle dans la salle de défilé, le crépitement des flashs, les régisseurs qui parlent à toute vitesse entre eux, sur-stressés, ma mère qui vérifie scrupuleusement tous les mannequins, les trois mannequins de clôture, lâche un petit conseil par ci par là. Je discute une minute avec elle à propos de Nicky. Elle fronce le nez, de la même façon que moi vu que c'est d'elle que je tiens ça, puis sourit et déclare que si j'ai jugé qu'elle pouvait le faire, elle doit le valoir. En même temps, c'est moi qui les recrute toutes... Ben oui, moi je suis gay, donc si je dis "elle est belle", c'est qu'elle l'est vraiment.

Je jette un oeil à tous les vêtements, attentif, et Nicky entre enfin dans la salle. Les conversations meurent, et je me retourne pour voir ce que donne mon travail sur elle. Et... Wouah. Je la scrute de la tête aux pieds, satisfait et soufflé, et regarde ma mère du coin de l'oeil. Elle s'approche de Nicky, un sourire bienveillant aux lèvres, et attrape l'une de ses mains dans les siennes. Pourquoi est-ce qu'elle fait ça tout le temps bon sang ?

"Bonjour, mademoiselle. Je suis ravie de vous rencontrer, et merci infiniment d'avoir accepté de défiler ce soir. C'est un honneur de vous avoir avec nous."

Je lève les yeux au ciel, et rappelle ma mère. On a un défilé sur les bras, ouh ouh ! Elle parait un peu perdue pendant un instant, déstabilisée comme elle l'est toujours quand je lui parle comme si j'étais son associé et pas un enfant, son enfant. Puis elle replace une mèche rousse derrière son oreille, et commence ses explications. Nicky passera trentième, juste avant Gina, Alisha et Maria. Ma mère énumère les personnalités dans la salle, rappelle la présence de Karla Welch, prie tout le monde d'être le plus parfait possible puis frappe dans ses mains et demande à tout le monde de la suivre jusqu'aux loges derrière la piste de défilé. Le bruit est assourdissant maintenant. Je suis de loin, et rejoins Nicky une fois tout le monde en file pour le coup d'envoi. ma mère vient me serrer dans ses bras, je la repousse un peu sèchement et elle reprend son masque de femme sérieuse et un peu froide pour monter sur la piste faire son discours de bienvenue. Les photographes commencent à être intenables.

"Nicky, tu entres en scène dans environ une demie heure. Si tu te sens trop stressée je suis là, hein ? Et Alisha saura te rassurer. Comment tu te sens pour l'instant ?"

Pourquoi je parle comme ça à cette fille ? Je devrais la haïr... Mais on pourrait être amis en fait, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Lun 5 Mai - 22:38

Je venais à peine de rentrer dans la pièce que déjà tous les regards étaient posés sur moi, que tout le monde s'arrêtait de parler tandis que j'essayais de trouver ma place. Tous me dévisageaient et je regardais Tarek l'air de savoir si c'était normal. La mère de Tarek aussi rousse que lui, reste dans sa place de femme digne d'organisatrice hors pair. Elle me remarque et vient m'accueillir comme il se doit. Elle me prend une main et me blablate ses bobards de remerciement. C'est plutôt moi qui devrait remercier Tarek de m'avoir prise avec eux, oui. Je sais bien que je suis jolie et tout mais de là à devenir mannequin, ce n'était pas un métier pour lequel j'envisageais bosser. Je souriais à maman Thompson et lui répondis :

- Je suis enchantée également. Je suis aussi honorée.

Elle retournait à ses tâches et tout s'agitait devant moi. Les gens qui courent partout, je ne suis pas vraiment habituée. Je suis numéro 30. Oh mon dieu ! 30eme mais ça fait beaucoup. C'est loin le nombre 30. Ça me laissait beaucoup de temps pour apprendre mais aussi pour paniquer...Je suis les gens essayant de garder mon calme. Je suis un peu perdue parmi tout ce monde. Je me sens un peu seule jusqu'à que Tarek me rejoigne et tout semble aller mieux. Je pose mon regard sur lui et l'écoute attentivement. Il était adorable en fin de compte. Je ne savais que lui répondre. J'avais besoin qu'il me parle, qu'il n'arrête pas et qu'il me dise des choses rassurantes. Je pose mes yeux sur lui et d'une voix un peu stressante lui répond :

- C'est pas un peu à la panique à l'intérieur. Du stress, angoisse, truc habitue, j'imagine.

Je continue à le regarder et je sens mon estomac se nouer. Je devais me tenir tranquille. Je devais rester zen. Tout allait bien se passer, tout allait bien se faire, tout allait bien se finir. Les crépitements des appareils photos n'étaient rien. Je me devais de marcher droite, un sourire fin et distinguée. Je ne devais pas tomber. Un déhanché au bout était tout ce qui fallait faire. Nicky c'est pareil quand tu défilés pour rigoler avec les amies. Il n'y a rien de difficile. Tu n'es qu'un nombre parmi tant d'autres. Ils ne te retiendront pas, pas besoin de paniquer. Je respire á plein poumons et observe Tarek, cherchant un moyen de réconfort. J'avais pas le droit de le toucher, par peur de me démaquiller. Je pouvais juste parler et rien d'autre. Je glissais délicatement ma main dans la sienne, lui caressant la paume de mes doigts. Je me sentais mieux. Ce n'était rien mais une présence à mes côtés me permettait d'aller mieux. Ne la retire pas Tarek, s'il te plait, j'en ai besoin.

- Je..je pourrais avoir...hum...après..un câlin ?

Je sais que cela semblait plus bizarre, une fois sorti de la bouche. Après tout ce stress, toute cette tension, j'aurai envie de le serrer contre moi pour me calmer. Je doute qu'il accepte. Ce n'était pas comme ci nous étions de fidèles amis mais j'espérais qu'il le fasse. J'espérais qu'il accepte. Peu importe si on me voyait entrain de faire un câlin à Tarek. Je me fichais bien de cela. La seule chose qui m'importait ce soir, c'était de défiler, de réussir. Qu'une photo apparaisse dans la presse de moi et Tarek rien à foutre. Cela ne changera rien au fait de ce qu'il a fait pour moi. Tout change et tout continuera de changer. Je le promets Tarek. Je serai plus gentille avec toi. Je me penchais vers lui et d'un simple sourire même paniquée, c'était un sourire, lui fis part de mes pensées :

- Ce que tu as fait pour moi, compte beaucoup. T'es pas la personne que tout le monde doit rejeter et je te rejèterai pas. Je commence à...bah...tu vois quoi ?

Parfois, les mots ne sortaient pas. Pour une peste comme moi, de reconnaître qu'elle apprécie quelqu'un comme lui, n'était pas une chose facile à sortir. Je commençais à l'apprécier, à bien l'aimer, voilà ce que j'aurai du dire mais que je n'ai pas pu. Les mots étaient trop forts.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Mar 6 Mai - 9:27

Je sens la main de Nicky se glisser dans la mienne, et réprime un mouvement de recul, surpris. Puis je scrute son visage tendu, et écoute ce qu'elle me dit avec attention. Une fois que je suis sûr qu'elle a fini de parler, je serre doucement ses doigts, et lui fait un immense sourire sincère comme je les fait toujours, la lèvre supérieure prisonnière de mes incisives et les yeux plissés par mes pommettes mouchetées. Je prend son autre main, serre un peu pour ne pas lui faire mal. Finalement c'est cool qu'elle soit passée au magasin.

"Bien sûr, ne t'en fais pas. Ne me remercie pas. C'est rien du tout. Tout ira bien, moi aussi j'étais terrifié la première fois que je suis monté devant des projecteurs. Je suis plus habitué aux carrière équestres et aux hippodromes mais finalement je me demande s'il ne vaut mieux pas ça... Pas de commentateur !"

Je fais un clin d'oeil et tire un peu la langue, une oreille attentive aux bruits de la salle. Le coup d'envoi est lancé. J'entends un tonnerre d'applaudissement, ma mère reviens et la première mannequin s'engouffre par la porte de la piste de défilé. Je peux comprendre Nicky, actuellement je suis tétanisé mais je ne le montre pas le moins du monde. Je ne peux pas lui demander d'être calme si je suis moi même en train de manger mes doigts.

Je ne lâche pas sa main, sentant qu'elle a besoin d'être rassurée, et l'emmène derrière moi faire une dernière vérification aux trois filles qui clôturerons la soirée. Les minutes semblent défiler elles aussi, à toute vitesse. Les filles disparaissent et reparaissent à un rythme incroyable, et peu à peu le tour de Nicky se rapproche. Quand la vingt-cinquième disparaît de l'autre côté de la salle, je mets les maquilleurs assistants sur le dos des filles et me retourne vers la jolie brune. la pauvre, je me souviens très bien de ma première situation comme ça... La foule tellement bruyante dehors, mon cheval qui devenait de plus en plus nerveux, les crépitements des flashs, les hurlements des gens quand un candidat franchissait un obstacle avec puissance, le commentateur, la musique. J'étais terrorisé mais ça s'est bien passé. Alors il n'y a pas de raison. J'avais douze ans et j'étais presque totalement aveugle. Elle est plus avantagée pour une première fois.

Ma mère appelle le nom de la brune, et je lui lâche la main pour qu'elle aille la rejoindre. Cette fois, mon stress est visible.

"Bien. Alors... Tu n'en fais pas trop, et tu ignore au maximum ce qui se passe autour, hein ? Tu marches jusqu'au bout de la piste, tu présentes la tenue, et puis tu... Tu reviens directement. Souris hein ! Et fais ce que tu sais faire de mieux, sois radieuse !"

Ma mère appelle une deuxième fois, et je manque d'enfoncer mes phalanges dans ma bouche pour mordre dedans. Il faut que je me calme, dans trois minutes elle reviens, il va pas y avoir un drame, ça va, c'est bon, c'est qu'une piste !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Mar 6 Mai - 21:23

J'avais calé ma main dans la sienne même si il semblait surpris au départ, il montra une bien autre approche après. Il serra mes doigts et son sourire me détendait un peu. Il me prend l'autre main et fait de même. J'ai compris, je sais. Il est en accord avec moi. Je suis heureuse de pouvoir le connaître sous un autre jour et non comme le mec que toute populaire repousse comme si c'était un animal galeux ayant attrapé la rage. Je le reconnais, je t'aime bien. J'espère que l'on pourra s'entendre aussi bien, qu'on ne détruira pas ce début d'amitié. Il tentait de me rassurer et on pouvait dire que ça fonctionnait. Ce n'était pas ce qu'il me disait qui m'apaisait le plus mais sa voix. J'aimais bien sa voix. Elle abaissait ma pression et je lui souriais. Je ne savais pas que Tarek était un passionné de chevaux. À vrai dire, je ne m'étais jamais intéressée à lui alors je ne savais rien. Je le savais maintenant et je demanderai à en savoir plus après. Quand tout cela sera fini ! Quand je serai passée et que mon cœur ralentira ses battements !

Tout commence. Une part et les suivantes ne seront qu'une question de temps. Il ne me lâchait pas et je ne le lâchais pas. J'en avais besoin. J'aurai pu demander à Matt de venir, de trouver du temps pour me rassurer pour me détendre mais je ne l'avais pas fait. Je ne lui avais rien demandé. Il ne savait même pas ce que je faisais à cet instant ni avec qui j'étais. Il n'était au courant de rien. C'était peut-être mieux qu'il le sache, après. Puis, j'étais bien avec Tarek. Il le remplaçait à sa manière. Il était la personne qui me fallait ce soir et personne d'autre.

Mes mains commençaient à trembler et je parlais pas du reste de mon corps. J'essayais de contrôler au mieux mais tout n'était pas possible. Mon nom arriva et je sursautai, faisant limite un bond. Je me mordais un peu les lèvres, le stress montant au quart de tour. Vite, calme, zen !! Je dois me sortir calme, posée. Ce ne sont que des gens qui te regardent, Nicky. C'est comme au lycée, ce sont une bande d'idiots que tu sais maîtriser. C'est comme le cheerleading, quand tu fais des pirouettes en l'air ou lorsqu'on forme une pyramide. Le public est là et il te regarde. C'est pareil. Mais oui c'est ça ! Le cheerleading est pareil sauf qu'ici il te suffit de marcher et d'un déhanchement. Tarek me rassurait à la dernière minute et brièvement , je lui sortis :

- Je suis Nicky Stewart, miss salope du lycée ! Ce ne sont que des spectateurs et admirateurs..

J'ajoutais un petit clin d'œil et me vidais l'esprit. On me demanda une seconde fois et il fut temps de partir. Je passais de l'arrière au devant en un rien de temps. Je fixais droit devant moi. Mes pieds avançaient dans une cadence dynamique mais pas trop rapide. Mon sourire était le même que lorsque je voyais Matt, le même lorsque j'étais heureuse, le même lorsque je me trouvais à voltiger en tenue de cheerleaders. Je continuais mes pas, avançant, tentant de rester aussi décontracte. Je parvins au bout de la piste donnant un coup de hanche léger à droite, restant appuyé quelques secondes et changea de côté, posant une main sur ma hanche. Je restais droite et me retournais pour reprendre le chemin du retour. Je gardais la même position qu'à mon départ. L'envie de fermer les mains ou de jouer avec mes doigts, les coutures de ma robe me démangeaient mais je devais résister. Je devais me contenir pensant au câlin qui m'attendait, que dans quelques secondes, j'attendrais l'arrivée. Tout la pression commençait à descendre. J' apercevais déjà Tarek au loin. Plus que quelques pas et je le retrouvais, plus que ce même sourire durant peu de temps. Je franchissais la limite. Je me retrouvais cachée de tous les appareils photos. Tout le stress disparaissait, toute la pression, toute la hantise de rater. Je sautais dans les bras de Tarek, l'attrapant pour lui faire un câlin. Je me glissais contre lui et le serrais fort contre moi. Je calais ma tête comme je le pouvais sur son épaule. La différence de taille avec les talons ne rendait pas facile le câlin. Je fermais les yeux et embrassais sa joue. Désolée pour le maquillage.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Mar 6 Mai - 23:35

Entre la réplique de Nicky et mon éclat de rire, elle est déjà loin. Je croise les doigts, et risque un oeil dans la salle. Elle est parfaite. Je mordille ma lèvre inférieure, ravi, et regagne ma place. Je la vois terminer son tour, je vois les lumières des flashs qui se déchaînent et retiens un cri joyeux. Cette fille pourrait avoir une carrière brillante dans ce milieu !

Je la réceptionne sans rechigner, et serre mes bras derrière son dos, tout fier. Ma mère me lève un pouce, et les trois mannequins de clôture entrent sur la piste en même temps. Les journalistes seront là d'un instant à l'autre. Je déteste ça. J'hausse un sourcil à l'encontre de ma génitrice, elle hoche la tête et mon sourire s'agrandi.

"Nicky, t'as été parfaite ! C'était génial ! Par contre on a un problème maintenant... Les paparazzis vont venir s'incruster, et je les aime pas... Si tu veux on peux prendre les fringues qui te plaisaient dans le magasin. On s'arrache ou tu préfères rentrer chez toi seule ?"

Inconsciemment, mon sourire s'est fait plus séducteur et je saisi au vol les clés de ma Jaguar e-Type 2012. Et puis, vu que je suis joueur parfois, je lève un pouce à la brune et tourne les talons. Bon timing. Les photographes s'engouffrent dans les loges, se ruent sur ma mère et il y en a un qui m'aperçois. Et que je ne veux pas voir, parce qu'il m'a baisé et qu'il veut pas comprendre que ça ne signifiait rien et que ce ne sera jamais le cas. C'était y a quatre ans merde ! Si je voulais quelque chose avec lui ce serait fait depuis longtemps ! Je prends la main de Nicky finalement, et la tire à ma suite. Puis je la largue à quatre de mes gorilles et file dans les couloirs. Et il me poursuit l'enfoiré !

Je pousse sur mes muscles, conscient que les gardes du corps sont près avec la brune, juste à côté du parking, mais tache de l'ignorer. Je bondis dans un arbre, sur un toit, atterri derrière le paparazzi et me poste à quatre pattes. Comme un fauve, je bouge mes épaules l'une après l'autre et attend. Et bem! je saute sur ses épaules, il tombe comme une merde, j'effleure ses côtes exprès en me relevant et file. J'adore ma vie. C'est une journée cool.

"Désolé Nicky ma belle... Toujours des imbéciles qui se pensent spéciaux. Alors, ta décision ?"

Une main sur la hanche, l'autre sur la voiture, sourire ravageur, je regarde l'un des gorilles virer au rouge brique. Quoi ? Oui elle est diablement sexy, oui moi aussi, et alors allez paître ! Hors du lycée, je ne suis plus le garçon timide et frappé. Je suis styliste, beau, cavalier aux multiples médailles et gymnaste aussi. Je suis un fondateur quoi. Et cette brune, elle me plait de plus en plus !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Mer 7 Mai - 0:38

Il me serre un peu plus contre lui et à ce moment, je me sentais bien et déjà les compliments venaient. Tout mon stress partait. Je redevenais normal. Les battements de mon cœur reprirent leur rythme quotidien. Je me sentais à nouveau calme et croyais moi ça faisait un putain de bien. Oh, un problème ? Paparazzis....ah oui, je vois. Les gens chiants qui viennent te prendre en photo jusqu'à l'intérieur de ta propriété. Ah oui, non merci. J'ai pas besoin de savoir ce qu'ils pensent. C'est qui cette nouvelle ? Et pourquoi Tarek est aussi proche d'elle ? Une nouvelle conquête ? Bla-bla-bla !! Je suis avec Matt Smith, bande d'idiots et c'est tout ! Vous voulez des potins, allez chercher ailleurs ! Je suis sur que la team Barbie à l'intérieur aura de quoi vous dire. Elle aura plein de potins sur moi et sur ce défilé. Je le regardais, prête à répondre mais ne trouvant pas le temps au vu de la vitesse qu'il prie ma main et m'entraîna avec lui. Il me laissait le choix et au final, je ne l'avais plus. Bon , c'était vrai que je n'avais pas envie de rester aussi. Je voulais partir, merci les photos, j'en avais eu assez. Je ne pus ouvrir la bouche deux secondes que monsieur partait, courrait. Il jouait à cache-cache avec un gars. Un ex ? Un boyfriend ? J'en sais rien mais je doute pour la seconde option car il ne le fuirait pas dans ces cas-la. Il serait plutôt en mode gros câlin ou bisou. Ça pouvait être aussi un mec qui lui court après car il ne l'a jamais touché. À moins qu'il ne veule que juste des photos...J'en doute !

Tarek me refila à ses fidèles amis. Ils avaient l'air....très gentils. Je leur fis un petit sourire histoire de détendre l'atmosphère. Tu parles, ils étaient pires que des statues. J'ai eu juste le droit à un regard en mode bouge plus et ferme ta gueule. Ouais, c'est plutôt cool. Je vous aime déjà ! Merci Tarek de m'avoir confié à ses pauvres abrutis. C'est vrai qu'ils avaient l'air bien pour protéger. C'est comme un mur, baraqué comme pas possible, tu peux toujours essayer de les bouger, ils peuvent pas. C'est des Hulk version couleur normal !!!

Oula Tarek faisait quoi ? C'était des réactions normales qu'il avait là ?? C'est pas parce que je suis pas avec Matt ce soir qu'il doit faire comme lui. Un vrai sauvage, je vous dis !!! J'ai un don pour les rencontres ? Je rencontre toujours des gens bizarres ou c'est tout à fait normal. Ah oui , il lui saute à moitié dessus. Ah oui, bah ça fait peur. Mini kangourou, va ! Voilà que monsieur se relève, tout content et me demande ce que j'ai choisi de faire... Euh...comment dire... Tu me prends un peu au dépourvu ! Tarek mais tu fous quoi là ? Position aguichante...d'accord. Je connaissais pas cette partie Playboy de toi. C'est plutôt...changeant.

Je m'approchais de lui et d'un sourire ravie, j'expliquais mes réflexions :

- Les fringues t'inquiètes, on les prendra plus tard. Tu me les apporteras !

J'ouvrais une portière et rajoutais :

- T'attends quoi pour faire tourner le moteur ?

Je lui fis un clin d'œil. Je ne sais pas si c'était la meilleure façon de faire les choses mais c'était amusant et radical. Je n'avais plus vraiment envie de rentrer chez moi, maintenant. Je ne voulais pas le quitter si tôt. En ce qui concernait les vêtements, il n'était pas sans me revoir. Il pouvait simplement les apporter chez moi. J'étais loin d'avoir des problèmes d'argent et très loin de ne pas revenir ici.
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Mer 7 Mai - 12:22

C'est une soirée juste, énorme. Je baisse les yeux sur la voiture, puis les relève vers la brune en souriant du coin des lèvres, le regard un peu narquois. Puis je saute dans la voiture, met le contact et fait ronfler le moteur comme un fauve. Je vois mon pauvre paparazzis se relever péniblement et son air désespéré, recule l'engin et enfonce la pédale d'accélérateur. La jaguar bondit en avant, mordant l'asphalte, et je m'élance dans la ville qui commence à sombrer dans la nuit. J'adore rouler la nuit.

La cité est illuminée par les luminaires faibles et les phares des voitures. Je n'aime pas la nuit en ville. Elle rime avec trop de choses dont je ne suis pas fier. Ceci dit, je suis fier de très peu de choses. Je porte une cigarette à mes lèvres, l'allume et tire dessus avec passion. Au lycée, tout le monde dit que je ne fume pas, que je ne sais même pas le faire, mais c'est tout à fait faux. J'ai jamais démenti bien sûr, c'est drôle de les laisser penser que je suis un loser puceau et droit qui rêve de Channing Tatum. Lydia, Mathieu et Amarok savent la vérité. Plume aussi, bien sûr, vu qu'on bossait ensemble. Mais personne d'autre. Il y a des rumeurs, mais personne n'y croit. Je suis juste tellement timide, discret et silencieux. Comment croire que je vend mon corps, que je fume comme un pompier, injecte de l'héroïne dans mes veines et tue des gens ? "Tarek Thompson, un sup ? N'importe quoi !" ils disent. Tant mieux.

La fumée circule dans ma gorge, se promène et je souffle doucement, les yeux mi clos. Enfin, le réconfort. J'évite les feux rouges au hasard, l'envie d'aller filer le long d'une autoroute piquant mes doigts. Et puis l'envie d'autre chose me submerge. C'est mal, j'en suis conscient. Si elle se met à le bavasser partout au bahut, ils la croiront elle. Mais je suis comme ça, j'ai besoin de ça ; à l'heure qu'il est je devrais même être en crise. Je gare la voiture dans une rue déserte, juste le temps de sortir un petit flacon de la boite à gant. Kétamine liquide, amie de longue date. Et je suis barge d'en prendre. Je porte le produit à mes lèvres, range le flacon et redémarre. C'est rapide. Je vois les lumières danser, les gens prendre des formes étranges, et je sens mon esprit se détacher de mon corps. je flotte dans l'inter dimensionnel. Comme dans un rêve, je sens la voiture prendre de plus en plus de vitesse sur le périphérique de la ville et appuie encore sur l'accélérateur. La musique à la radio me fait tourner la tête, et un sourire pâle fleuri sur mes lèvres. Un jour je vais me tuer à cause de ce truc. Mais qui s'en soucie si ce n'est Luis ? Enfin, pas ce soir. Nicky mérite pas de mourir tuée par un toxico quasiment séropositif -merci maman ! ... C'est ironique. Je précise.

"Bon alors, je te ramène chez toi ou bien je te kidnappe qu'on discute un peu ?

Je me tourne vers la brune, mangeant ma lèvre inférieure plus fort que d'habitude, et cligne plusieurs fois. Oui, la kétamine est un puissant hallucinogène alors des fois il me faut du temps pour fixer mon regard. Je sais qu'elle, elle voit seulement un imbécile aux mèches rousses collées au tempes, une seule main sur le volant dans une voiture lancée à 230 KMh, les pupilles dilatées au maximum. Je peux presque me voir d'au dessus. Presque voler. Je comprendrais si elle préfère rentrer plutôt que d'accepter d'aller foncer sur une route gigantesque dans la cambrousse sans certitude d'en revenir vivante. Vous vous demandez pourquoi je prends ma came en voiture si je sais que c'est dangereux ? Je crois que je n'ai toujours pas renoncé à la mort. Et que dans un sens, je me dis que si je me plantais à cause de la kétamine, ce ne serait pas vraiment un suicide mais un accident. Et que donc mes proches, si j'en ai, me pardonnerai et s'en prendrai à eux mêmes et aux labos pharmaceutiques. De n'avoir pas vu ce qui se passait. D'avoir fabriqué cette saleté. Et que je l'aurais moins sur la conscience là bas, chez Satan. J'ai juste peur de déballer plein de choses idiotes si elle reste avec moi. De me plaindre alors que rien de ce que j'ai fait dans ma courte vie ne vaut de se plaindre. J'ai tout choisi. Si j'avais pas tiré sur la queue de ce puma je ne serais pas allée à l'hôpital psy. On m'aurait pas violé. J'aurais pas cherché une raison à ça dans la prostitution. Tout ça je l'ai cherché. Alors maintenant je décide de ne plus couiner. Si elle veut je la ramène, si elle veut pas je l'emmène filer dans la nuit des paysages déserts des Etats Unis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Mer 7 Mai - 15:17

Tarek se décida à démarrer et nous commencions à rouler. Nous ne parlions pas mais j'en apprenais sur lui, sans même d'échange. Monsieur n'était pas différent des mecs que je côtoyais. Il roulait vite. Une habitude masculine. Tarek sortit une clope et Oh mon dieu ! Tarek était comme tous. Il fumait, il roulait vite comme tous les footeux. Il n'était pas ce que les rumeurs disaient. Il était loin d'être comme tous le pensait et pourquoi entretenait il ses rumeurs ? Il n'y avait pas de logique à entretenir une réputation de looser. Je ne le comprenais pas. J'avais beau le regarder et de ne pas le quitter des yeux que je ne comprenais pas mieux. Que faisait-il ? Je fronçais un peu les sourcils. Il aurait pu être populaire, il aurait pu.

Il stoppe la voiture et je ne comprends pas bien. Il voulait aller où la ? Il sortit un truc de la boîte à gants. C'est quoi encore cette merde ? Il but et... Nan !! Tarek tu fais quoi merde ? Qu'est ce qui t'arrives ? Tu te défonces pour oublier la vie dure qu'on te mène au lycée ? Non, arrête les conneries. Il se remet à rouler et accélère. Tu vas nous envoyer dans le décor ! Tu vas faire n'importe quoi. Il me propose de ramener chez lui ou que je le suive. Si je devais écouter ma raison, ça serait de rentrer vite chez moi et de pas rester avec lui, complètement cinglé mais...je me voyais mal.. Le laisser dans cet état. J'avais quand même un cœur et dans un état second, c'était pas une bonne chose de le laisser en liberté. Il me regardait bizarrement.... Bon, Nicky il est temps que tu fasses quelque chose pour lui. Tu ne peux pas le laisser comme ça.

J'ouvre la boîte à gant et regarde ce qu'il venait de prendre. Je ne sais pas ce que c'était mais ce n'était en rien rassurant. Je rangeai et j'étais un vif coup d'œil à ce qu'il faisait. Une main sur le volant ! Inconscient va ! J'attrape sa jambe et tire dessus pour qu'il lâche un peu les pédales. Je voulais qu'il ralentisse, qu'il arrête de conduire avant de faire des dégâts. Je hurlais déjà son nom..

-Tarek ! Stoppe la voiture et tout de suite ! Tu vas nous envoyer dans le décor.

Je ne plaisantais pas. Je le forçais à ralentir tirant sur sa jambe alors même si il voulait pas, il le ferait. Lorsque la voiture ralentissait atteignant une vitesse très très lente comparé à précédemment, je retirai les clefs du contact. Punis ! Plus le droit de conduire dans cet état. Je n'avais pas de poche, rien pour les ranger pour qu'il n'y touche plus. Bon? allez dans le soutif. Il n'ira pas les chercher la-bas. Je regardais Tarek et continua le discours de conduite que j'avais entrepris :

- Pourquoi tu t 'infliges des traitements comme ça ? Tarek ! Je te connais pas vraiment mais faut pas te faire du mal. Je sais pas si c'est de la faute du comment te traite les gens au lycée ou quelque chose comme ça mais arrête.

Je me détachais et m'approchais de lui. Je vins m'asseoir sur ses genoux me glissant de l'autre côté de la voiture, me calmant entre le volant et lui. Je pris son visage entre mes mains et repris la discussion :

- Écoute-moi. C'est pas une solution. Je vais pas te laisser. Tu vas disjoncter complètement. Je peux peut-être t'aider. Si ce sont des problèmes avec le lycée, je vais arranger. Tu resteras avec moi et personne ne te touchera. On te frappera pas ! On te touchera pas ! Mais je t'en prie, joue pas au con. T'es pas con ! Et pour la voiture, désolé mais tu conduis plus. Si tu veux aller quelque part, tu me laisses le volant mais je veux pas qu'on se prenne un fossé dans ton état.

J'étais vraiment sincère. Je ne voulais pas finir à l'hosto et je voulais qu'il se drogue, ou une autre merde comme ça. J'apprends à le découvrir et à l'apprécier. C'est pas pour qu'il fasse des conneries. J'embrassais son front. Tout à l'heure, lorsqu'il n'allait pas bien. Ça l'avait calmé et l'avait fait se sentir mieux. Je ne disais pas que je savais faire des bisous magiques. Que je savais faire rendre les choses meilleures mais... Je pouvais essayer de le réconforter. Je caressais ses cheveux et d'un sourire voulant donner du réconfort :

- Si tu veux aller quelque part, je t'emmène. Si tu veux parler, parler. Je t'écouterai mais arrête tes bêtises. Je suis là !

Je lui fis un nouveau sourire. Allez Tarek,parle moi ou dis-moi ce qui ne va. Je suis ouverte à t'aider !
Revenir en haut Aller en bas
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   Mer 7 Mai - 16:17

Je n'ai pas senti Nicky tirer sur mes jambes. Kétamine. Mais j'ai réalisé que la voiture s'était arrêtée. je pose mon regard vidé sur mes clés dans le soutiens gorge de la brune, et relève les yeux vers elle. What the fuck ? C'est mes clés ! J'ignore ses gestes en boudant à moitié, et écoute ce qu'elle dit, plongé dans le néant. Je pousse le CD à peine sorti du nouvel album de Linkin Park dans le lecteur et tente de me concentrer sur les paroles déchirantes d'Until it's gone. Ce groupe a toujours des paroles qui semblent me parler. je sais que Nicky ne me veux pas de mal, mais pendant un instant, j'ai envie de lui crier dessus et de la frapper. mais je ne le fais pas. je regarde dehors, avec toujours cette impression d'être en train de flotter dans le néant, loin, hors de moi enveloppe charnelle. Kétamine. Je ne pense qu'à ça. A appuyer comme un timbré sur la pédale d'accélération de ma voiture et filer, filer, filer sur les routes des Etats Unis jusqu'à ce que je perde le contrôle du véhicule ou bien que les effets de la drogue s'estompent. Mais elle me laissera pas faire. Pourquoi ?

Je la regarde, et détourne à nouveau le regard.

"J'ai rien du tout. Y a pas de problème, j'ai le droit de me défoncer si je veux. Je peux faire ce que je veux d'ailleurs, parce que je suis riche, connu et beau gosse. Tout le monde m'envie. Tout ce qui se passe autour de moi c'est de ma faute. Fous moi la paix. J'ai pas besoin d'aide parce que tout va bien de toute façon. Ça va très bien au lycée. Ma vie est parfaite."

Je dis ça, et à ce moment là je comprends que je vais partir en live. Je serre mes poings et mes dents, mais les mots partent avant que j'ai pu les saisir au vol pour les empêcher de s'échapper.

"Absolument parfaite. J'ai pas d'enfance, pas d'images en souvenirs et seulement des cris et des bleus à l'âme. Je vais bien ! les gens paient pour que je leur fasse passer du bon temps ! Je me coule tout seul au lycée pour qu'on me haïsse, c'est tout ce que je mérite ! Mais je vais très bien... Mon petit ami sort avec quelqu'un d'autre en même temps et je peux pas la haïr parce qu'elle est normale, elle ! Et jolie ! Moi je sais faire quoi hein, à part me faire baiser dans tous les sens possibles du terme ?! Et me défoncer à la kétamine ? Manipuler tout monde !"

Je réprime un sanglot. J'aurais mieux fait de la boucler.

_________________
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alerte fin du monde : Plus de fringues chez Nicky !! [Tarek & Nicky ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mais tout le monde est le bienvenu chez moi. >Cheyenne
» /!\ Alerte au piratage
» Ludmilla ♣ Vous n’êtes, après tout, qu’un minuscule individu dans le vaste monde...
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ludtyvia :: Flood :: Archives-