Bienvenue sur Ludtyvia, à vos risques et périls.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 What Mehdi Thinks V - When we meet the Evil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylvain

avatar
Keiràn Ikrà


PROFIL► AVATAR : Cameron Monaghan
► VOTRE AGE : 18
►PORTRAIT :
► CIITATION : Never let them see you weak
► CREDIT : Me, tumblr
► ARRIVÉ LE : 04/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 17 ans
►TITRE(s):
► LIENS:

MessageSujet: What Mehdi Thinks V - When we meet the Evil   Ven 23 Mai - 23:59

Il fait nuit noire, une nuit sombre et angoissante comme il y a peu ici dans les territoires des esprits des bois. Et porteuse de malheur. Le tambour d'alerte résonne aux environs d'une heure du matin, et je bondis dans mon uniforme de garde pour filer aux murailles. Je croise mon roi de cousin en chemin, courant lui aussi vers les murs de la ville.
Arrivés aux tours de guet, nous découvrons qu'il y a un intrus quelque part en ville, qu'ils l'ont vu passer. Demi tour. Je trouve rapidement le clandestin grâce à ma perception acerbe, et nous le coinçons dans une ruelle. Étonnamment, l'inconnu ne prend pas la fuite. Sous sa cape seulement liée d'un cordon au niveau de la clavicule et sa capuche, impossible de dire de qui il s'agit. Mais, croyez moi, qui qu'il soit cet homme est une véritable bombe. Dans tous les sens que vous voudrez. Sa puissance affleure, vibrant dans l'air chaud de l'été. Son corps taillé comme celui d'un combattant grec est strié de cicatrices aux avants bras, et il porte un haut de résille sur un pantalon de cuir noir couvert de chaines le collant comme une seconde peau. Ses chaussures en cuir de dragons remontent par dessus ce pantalon en un repli. Pas de lacets. Un renard couleur feu remonte sur son ventre et son épaule à demi découverte. Sous le tissu, percent deux yeux d'or perçant et une mèche rousse. Je peux deviner l'éclat de deux pointes vers le bas à chaque coin de la lèvre inférieure, un barbell parallèle à la courbe du sourcil et un autre à la naissance de l'arrête du nez. La seule oreille visible est entièrement percée. Qui qu'il soit, s'il m'invitait dans son lit, mon cerveau pourrait déconnecter et tout oublier tellement il a une aura sexuelle. Et le léger tremblement couplé à une respiration sifflante me confirme qu'Anthony n'est pas mieux dans son genre niveau pensées...
Je tire mon épée de son fourreau, et menace l'homme en me forçant à avoir un air et une voix menaçante.
"Renseigne ton nom et des origines ! N'essaie pas de résister ou de nous entourlouper, tu n'as pas à entrer dans cette ville par la force ! Parles !"
L'homme, visiblement pas du tout impressionné, tourne lentement sa tête vers nous, et le penche de côté. Anthony se tend et les mains puissantes et viriles de l'inconnu se lèvent vers sa capuche. Il attrape les pans, et tire vers l'arrière pour nous révéler un visage dur et pourtant légèrement féminin, des yeux félins un peu étirés sur les tempes, une bouche moqueuse, des cheveux courts en bataille, ondulés par endroits, et deux lourdes tresses partant de la droite de sa nuque, pleine de bijoux, cuirs et plumes. Ses canines anormalement longues rajoutent un charme, l'une ou l'autre dépassant à peine de ses lèvres quand elles forment un sourire. Il est terriblement beau, oh non ! pas beau comme ces androgynes aux traits parfaits comme mon jumeau l'était mais beau en tant qu'homme, viril et marqué par la vie, une beauté sauvage et dangereuse. Mais il ne répond pas, et ça... Ça m'agace. Mais-
"Pas besoin de me présenter, messieurs... Si vous y tenez, vous saurez mon nom au moment même où je quitterais cette ville."
Je sens mes poils se hérisser sur mes bras et ma nuque, alors que la voix basse et rauque caresse l'air environnant. Et soudain, mon cousin se met à suffoquer. Il fait juste un pas en avant d'abord, puis toute la distance entre lui et l'étranger. Je me rends alors compte que malgré la puissance qui s'échappe de lui et son corps de muscles et de force, il ne doit pas faire plus d'un mètre soixante six ou sept. Il ne bouge pas, une de ses mains au poignet serré dans un large bracelet de cuir enfouie dans sa poche. Ce mec est.. Putain, ce mec est un type qui a vu et fait des choses terriblement bad-ass et que rien ni personne ne doit pouvoir contrôler, ça se sent sur lui, dans toute son aura, son odeur, sa posture et son apparence. Anthony le fixe longtemps, et lentement, très lentement, des larmes remplissent ses yeux et commencent à couler le long de ses joues. Je sens sa magie cesser de fonctionner en mode "alerte" et l'homme se penche. Il attrape doucement le menton du blond et le fait lever son visage vers lui. Pour la première fois depuis que je le connais, je vois mon cousin sangloter, d'un son cassé et rauque, comme de la pierre qui se brise. Il rebaisse le visage, et ses épaules tremblotent.
"Tu.. Tu gagnes... Cette fois. Prends le... Il est à toi... Je... J'peux plus te... Tenir tête, Elis."
Il y a un flottement. Un silence. Mon monde se fige. Et, brutalement, sans prévenir, explose en millions d'éclats de verre. Elis ? Comme, mon frère ? Non. C'est impossible. Après toutes ces années... Il reviendrait ici ? Il oserait ? Et prendre quoi ? Le... Oh Gaïa non, protégez nous. Lui, sur le trône ?! Jamais !
Un sourire de renard étire les lèvres de l'homme, et il détache le manteau de fourrure blanche et rousse du Roi. Il le passe lentement sur ses épaules, et nous tourne le dos. What the Fuck ?!
"Pas ce soir.... Chauffes moi la place."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

What Mehdi Thinks V - When we meet the Evil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» [The Preston Sisters : Meet Anna, the one with the eyes that look ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ludtyvia :: Flood :: Archives-