Bienvenue sur Ludtyvia, à vos risques et périls.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Je défendrai ma vie ! [Karasu Yomi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drąkoň

avatar
Kuro Ame


PROFIL► AVATAR : Gin dans Detective Conan
►DOUBLON(s) : Aelyn, Hasan et Firefly
► ARRIVÉ LE : 12/06/2015
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 212 ans
►TITRE(s): Psychopathe ! Tueur à gage
► LIENS:

MessageSujet: Je défendrai ma vie ! [Karasu Yomi]   Jeu 15 Oct - 18:37




Je défendrai ma vie !


feat Karasu Yomi


Pourquoi faut-il forcément manquer d’arme ? Toujours elles finissaient par s’épuiser et il était obligé de se rendre là-bas pour s’en procurer de nouvelles. Malgré l’ambiance accueillante, selon lui _il avait de drôles de gouts _, il ne se sentait pas à l’aise dans cet environnement. Il ne pouvait pas avoir des yeux partout et il détestait au plus haut point être en mauvaise posture. Il faisait toujours en sorte d’être au-dessus de tout le monde, d’avoir toujours de l’avance sur l’adversaire. Ici, il était obligé de s’affaiblir ; de laisser les gens l’observer sans qu’il ne puisse rien faire, de laisser les autres l’étudier sous tous les angles, de laisser les autres le mettre à nu, le dépouiller, les laisser découvrir ses faiblesses. Il était obligé de les laisser approcher en ignorant s’ils allaient ou non l’attaquer. Il était obligé ! Et il haïssait qu’on lui ordonne quoi que ce soit !
Il passa devant un groupe de sans-abri se réchauffant auprès d’un misérable feu. Il renifla en relevant la tête : ils étaient pitoyables. Jamais il ne s’abaisserait à abandonner la vie, laisser les choses se faire. Il ferait tout son possible pour être au-dessus des autres, même quand il serait au plus bas. Abandonner comme eux était misérable. Ces gens transpiraient la lâcheté, puaient la peur, mouraient à petit feu.
Il marcha encore un moment dans les ruelles sombres des bas-fonds de Milwaukee avant finalement d’arriver à l’adresse désirée. Ce type changé tellement souvent d’adresse que le drąkoň, grâce au contrebandier, devait connaitre les moindres recoins de la cité. Mais cela ne le dérangeait pas, au contraire, il préférait que son approvisionneur soit prudent, c’était sa meilleur prudence à lui le client. Il aimait que les choses soient bien faites.
C’était une porte lugubre, comme toutes les portes lugubres derrière lesquelles le petit marché illégal de ce type se cachait toujours. Il était habitué à force et il trouvait cela rassurant. Au moins ce gars savait où se dissimuler. Cependant, il trouvait que les lieux se ressemblaient un peu trop, c’était mauvais signe. S’il utilisait les mêmes techniques à chaque fois, il risquait de se faire remarquer, observé, étudié. Si jamais les flics découvraient ce commerce fleurissant, nous risquions tous d’y passer. Il faudrait en dire deux mots au proprio. Mais en même temps, si jamais il se faisait remarquer en disant cela, ce serait mauvais pour lui et le type risquait de ne pas apprécier et de ne plus lui donner son adresse même si Kuro était un très bon client, peut-être l’un des plus gros acheteurs de la ville. Mieux valait laisser passer pour cette fois, mais il ne faudrait pas que cela se reproduise trop souvent.
La rue était sombre et étroite, personne ne s’y trouvait, l’homme en noir était seul devant la porte rouillé, anciennement d’une couleur bleu foncé, à présent tachetée de trous, griffures qui brisaient l’unicité originelle de l’ouverture. Sur les murs de béton, on apercevait, malgré l’obscurité du crépuscule, les marques de graffitis, jeux des écoliers se prenant pour des criminels, ils n’étaient autre que des voyous inoffensifs et profondément idiots. Au moins ils avaient la présence d’esprit de ne pas être dans la ruelle ce jour-là ; Kuro ne supportait pas les braillements des gamins abrutis, il détestait les enfants _ les adolescents étant aussi dans la catégorie « enfant » pour lui.
Il entra dans le bâtiment. Un long corridor s’étendait devant lui et à sa droite se tenait le garde. Ils s’étudièrent quelques minutes avant finalement que le type armé le laisse continuer sa route, le reconnaissant comme un habitué. Ça aussi, Kuro n’aimait pas. La sécurité s’abaissait trop facilement devant les réguliers, c’était un gros laissé aller de la part du garde qui pourrait s’avérer fatal si quelqu’un se faisait passer pour un client connu et réussissait à pénétrer dans l’antre du marchand d’arme. En même temps, le drąkoň appréciait aussi être reconnu à sa juste valeur : quelqu’un de terrifiant qui venait faire son shopping dans un lieu jugé lugubre et malfamé par la population.
Comme à son habitude, il fut rapidement accueilli par le maitre des lieux. Celui-ci avait évidemment été prévenu de sa visite et savait qu’il allait pouvoir faire de très bonnes affaires. Et surtout, comme les fois précédentes, la boutique avait été réservée pour qu’ils ne soient pas dérangés par un quelconque abruti ne connaissant rien à l’art des armes.
Ici, il y en avait de toute sorte, des armes à feu, des armes blanches, des teasers, des nouveautés... De quoi bien dépenser son argent.
Ensemble, ils entrèrent dans la salle où étaient entreposées les petites beautés tueuses et le tueur à gage ne sut plus où donner de la tête. Comme toujours, il y en avait de partout. Il sourit. Il aimait les armes. A ce moment précis, il eut un arrêt : il y avait quelqu’un d’autre. N’avait-il donc pas réservé le lieu pour sa visite ? Et si jamais il avait oublié, ce dont il doutait fortement, le vendeur savait pertinemment qu’il ne venait que lorsque la boutique était vide.
Il serra les dents et se tourna vers le marchand, le fixant d’un regard terriblement noir.
« C’est qui lui ? » demanda-t-il séchement en désignant le type de la tête.


Codage (c) AuRel
Revenir en haut Aller en bas
Esprit des ténèbres

avatar
Karasu Yomi


PROFIL► VOTRE AGE : 21
► CIITATION : Enemi public n°1
►DOUBLON(s) : Un peu partout sur ludtyvia
► ARRIVÉ LE : 08/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 25
►TITRE(s): maitre de la peur
► LIENS:

MessageSujet: Re: Je défendrai ma vie ! [Karasu Yomi]   Sam 17 Oct - 18:09




Je défendrai ma vie !


feat Karasu Yomi


Aujourd'hui c'est les soldes!!!! Bon plus sérieusement, je commençais a manquer grandement de jouets alors j'ai décidé de venir ici, chez mon premier fournisseur et "ami", Kazuo. Oui il est persuadé que je l'aime bien et je dois dire que je maintiens l'illusion du mieux que je peux, car grâce à cela j'ai le droit à des prix très intéressant défiants toutes concurrences et surtout à plein d'avantage que même le meilleur de ses clients ne pourrait espérer.
Je peux donc débarquer comme ça, a l'improviste, sans qu'il ne dise rien, sans qu'il ne puisse me dire quoi que ce soit, il aurait trop peur de me vexer et de ne plus jamais me revoir. C'est un grand sentimentale... C'est d'ailleurs là sa plus grande faiblesse, bien que, je dois dire, il arrive parfaitement à la dissimuler. En effets à part moi je crois que personne n'a décelé sa véritable nature, sinon cela ferais bien longtemps qu'il n'exercerait plus son métier, et je me demande même s'il serait encore en vie... Pauvre de lui! Il n'aurait manqué à personne! Tssss comme c'est dommage!
Bref! Donc je vais chez lui une fois de plus à l'improviste, quand j'arrive il semble un poil tendu, pour ne pas dire en panique total. Il file droit vers moi et m'emmène dans la salle ou est exposée la marchandise. J'observe les différentes armes proposé, il y a de tout, mais je ne me penche que sur les armes blanches, ce sont les seules qui m'intéresse car ce sont les seules qui montre le vrai courage d'un homme.
En se battant avec une arme à lame on se met en danger, on prends des risques inconsidérable, on est obligé de s'approcher de l'adversaire pour le toucher, mais lui aussi peut nous toucher, il peut bloquer notre attaque et contre attaquer, c'est plus difficile d'éviter une balle. Mais tuer avec une balle est moins amusant. Tuer avec une balle, c'est facile, on ne sent pas l'odeur de la personne, on n'entend pas le bruit de sa chaire transpercé, de ses os découpé, la douleur de notre victime, la respiration qui s'accentue autant dans l'intensité que dans la rapidité, avec une balle c'est rapide, la douleur est peut être plus vive mais elle dure moins longtemps donc au final elle est plus supportable. Pour résumer on prend plus de plaisir avec une arme à lame.
"Kenan mon ami, ça fait plaisir de te voir! Bon je dois t'avouer que tu tombes pas très bien: j'ai un gros client qui devrais arriver d'une minutes à l'autre et il n'aime pas trop la compagnie…" dit-il
A ses mots je le regarde avec un air surpris, depuis quand il se permet des remarque pareil??? Je me rapproche encore de lui de manière a mettre en avant ma superiorité en terme de taille puis lui répond:
"Tu voudrais mettre à la porte un ami comme moi pour un client comme lui?!?"
Il me répondit donc que non et me demanda de rester discret.
Finalement le fameux client arriva et aussitôt qu'il me vu il demanda qui j'était. Avec un sourire enjôleur:
"Je ne suis que votre humble serviteur, je suis la pour que vous puissiez essayer la marchandise"
Quoi?!? Non c'est pas de l'hypocrisie! J'ai envie de me battre… Et puis qui sait, il peut peut être tester un autre type de marchandise…


Codage (c) AuRel

_________________

I'm your worst nightmare
Revenir en haut Aller en bas
Drąkoň

avatar
Kuro Ame


PROFIL► AVATAR : Gin dans Detective Conan
►DOUBLON(s) : Aelyn, Hasan et Firefly
► ARRIVÉ LE : 12/06/2015
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 212 ans
►TITRE(s): Psychopathe ! Tueur à gage
► LIENS:

MessageSujet: Re: Je défendrai ma vie ! [Karasu Yomi]   Dim 25 Oct - 19:31




Je défendrai ma vie !


feat Karasu Yomi


L’individu les regardait. Il semblait parfaitement au courant de l’arrivé du drąkoň et il eut un sourir enjoleur tout en disant :
« Je ne suis que votre humble serviteur, je suis là pour que vous puissiez essayer la marchandise. »
Kuro leva un sourcil, intrigué. Ce type était étrange : d’abord il s’incrustait dans la boutique alors qu’elle était réservée, mais il semblerait qu’il veuille ensuite devenir le démonstrateur de ces petits bijoux qu’il comptait s’offrir.
Kuro crut avoir mal compris, il se repassa les paroles de l’inconnu dans sa tête et se dit que peut-être il avait bien entendu. Ce type ne voulait pas être le démonstrateur, il souhaitait devenir le punching-ball du drakon. Comme s’il avait la moindre chance contre le drąkoň, un assassin reconnu sur Terre (pas sur Ludtyvia certes, mais il y allait trop rarement pour pouvoir faire de la concurrence au célèbre Karasu Yomi, et de toute façon il était trop brutal pour le drąkoň qui préférait agir en toute discrétion, tout en finesse, sans pour autant oublier de signer son crime).
« Ai-je mal compris ou vous me permettez de tester mes futurs achats sur vous ?! Parce que ce sera avec plaisir. Je doute cependant que vous en sortiez vivant, il est encore tant de vous rétracter si l’envie vous en prend, car quand vous aurez officiellement voulu devenir le testeur, vous ne ressortirez certainement pasde cette boutique en un seule morceau. »
Kuro s’approcha du mur le plus proche et étudia les différentes merveilles qui s’étalaient devant ses yeux. Il y avait pas mal de nouveauté et il dû demander à Kazuo de les lui présenter un peu. Rien de mieux qu’un professionnel pour vendre le meilleur à un autre professionnel. Kuro ne perdait pas son temps à regarder sans savoir comme d’autres idiots ignorant, il aimait en apprendre plus sur les armes qu’il allait utiliser. Car il le savait, tout comme le vendeur le savait, qu’il repartirait très certainement avec une partie importante du stock du marchand et c’était pour cela qu’il devait passer avant tout autre client. Il ne passait peut-être pas souvent, mais quand il passait c’était toujours en emportant de quoi tenir longtemps.
Il attrapa une des nouveautés, un pistolet léger capable de contenir une dizaine de balle et, d’après Kazuo, précis. Il serait bon de le tester.
Kuro demanda ou était la cible avant de se tourner vers l’inconnu :
« Vous le savez peut-être mieux que Kazuo alors je vous le demande à vous. Où est la cible ? Que je puisse tester cette arme. »
Kuro, le pistolet dans les mains, rechargea l’arme et la pointa vers l’inconnue. Tient, s’il survivait, le drakon aimerait bien tester une petite roulette russe, c’était amusant comme jeu ça. Il sourit ; il appréciait à sa juste valeur le moment et imaginait parfaitement l’inconnu stressait qui se demandait intérieurement pourquoi il s’était lancé dans une pareil embrouille. Il n’avait qu’à faire un peu plus attention à ses paroles par la suite, ce n’était pas parce que Kuro avait de la patience que le type devait en abuser.


Codage (c) AuRel
Revenir en haut Aller en bas
Esprit des ténèbres

avatar
Karasu Yomi


PROFIL► VOTRE AGE : 21
► CIITATION : Enemi public n°1
►DOUBLON(s) : Un peu partout sur ludtyvia
► ARRIVÉ LE : 08/04/2012
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 25
►TITRE(s): maitre de la peur
► LIENS:

MessageSujet: Re: Je défendrai ma vie ! [Karasu Yomi]   Mar 22 Déc - 22:07




Je défendrai ma vie !


feat Karasu Yomi


Le type sembla interloqué par mes mots, il me jaugea du regard, me regarda de la tête au pied comme pour analyser ce que je venais de dire. Il attendit quelques secondes puis commença à parler.
« Ai-je mal compris ou vous me permettez de tester mes futurs achats sur vous ?! Parce que ce sera avec plaisir. Je doute cependant que vous en sortiez vivant, il est encore tant de vous rétracter si l’envie vous en prend, car quand vous aurez officiellement voulu devenir le testeur, vous ne ressortirez certainement pas de cette boutique en un seule morceau. »
Quoi?!? Comment ose-t-il douter de moi?! Sait-il au moins qui je suis? Non bien sur il ne sait pas, nous somme sur terre, personne ne me connais sur terre, je suis un être lambda parmi tous les êtres lambda de ce monde... C'est déprimant! Je me retiens et ne dis rien, je me contente de le regarder intensément et d'attendre qu'il fasse quelque chose.
L'homme s'avance alors et regarde les armes, il demande des conseil à Kazuo, parle avec lui des points techniques des différentes armes, de leur précision, leur puissance, leur poids... Je trouve ça d'un ennuis profond! J'aime l'action, le mouvement, l’adrénaline. Je suis contre la passivité de la réflexion, ça ne m’intéresse pas. Le client fini par porter son attention sur une arme, une arme à feu genre pistolet ou je ne sais pas trop quoi. Visiblement son choix est approuvé par Kazuo. L'homme attrape l'arme et semble chercher quelque chose dans la salle, il fini par se tourner vers moi pour me dire:
« Vous le savez peut-être mieux que Kazuo alors je vous le demande à vous. Où est la cible ? Que je puisse tester cette arme. »
Après avoir entendu ces mots, je ne peux cacher un sourire moqueur. Je tourne autour de la table moi aussi pour voir les armes proposées. J'opte pour un duo de sabre japonais dont l'équilibre est parfait et l'esthétique est juste sublime. Je les prends en mains, fait quelques mouvements dans le vents pour me rendre compte de tous les paramètres. Ensuite je me mets au fond de la pièce, je dois être à bien dix mètres de lui. Je me met face à lui, me met dans une position neutre, les bras le long du corps. Et je lui dit:
"La cible? Quelle cible? C'est moi la cible. Allez-y, tirez moi dessus, faites vous plaisir. Mais surtout, n'ayez pas pitié de moi, je suis un grand garçon, je sais ce que je fais. Mais au fait, où sont les bonne manière? Je ne me suis pas présenté: Je me nomme Kenan, je suis votre pire cauchemar.
Codage (c) AuRel

_________________

I'm your worst nightmare
Revenir en haut Aller en bas
Drąkoň

avatar
Kuro Ame


PROFIL► AVATAR : Gin dans Detective Conan
►DOUBLON(s) : Aelyn, Hasan et Firefly
► ARRIVÉ LE : 12/06/2015
RPG
And about you ?
► AGE DU PERSO: 212 ans
►TITRE(s): Psychopathe ! Tueur à gage
► LIENS:

MessageSujet: Re: Je défendrai ma vie ! [Karasu Yomi]   Sam 9 Jan - 22:11




Je défendrai ma vie !


feat Karasu Yomi


Le type choisit son arme, comme si Kuro ne pointait pas une arme à feu sur sa tête, comme si le drąkoň ne constituait pas une menace. Cela surprit le drąkoň au point qu’il laissa l’étranger prendre de quoi se défendre. Kuro était cependant surpris de constater qu’il regardait dans les armes blanches, ils devaient penser qu’il avait une chance avec un duo de sabre japonais contre le flingue. Il se place ensuite à une dizaine de mètre du tueur à gage et lui dit :
« La cible ? Quelle cible ? C'est moi la cible. Allez-y, tirez-moi dessus, faites-vous plaisir. Mais surtout, n'ayez pas pitié de moi, je suis un grand garçon, je sais ce que je fais. Mais au fait, où sont les bonnes manières ? Je ne me suis pas présenté : Je me nomme Kenan, je suis votre pire cauchemar.
-C’est bien ce que je pensais. »
Kuro sourit, sadique, et tira. Puis il regarda l’arme : en effet, elle tirait très bien, était légère et maniable. Il en était content.
« Il est bien comme pistolet. » dit Kuro à Kazuo.
Kuro ne comprenait décidemment pas pourquoi avoir choisi d’être la cible, il n’avait que très peu de chance d’éviter une balle à une dizaine de mètre, sans parler que ce n’était pas des sabres qui allaient arrêter la balle. Peut-être comptait-il couper la balle en deux, comme on pouvait le voir dans les films américains, mais c’était la vraie vie, cela n’était pas possible. Excepté s’il était ludtyvien, mais un ludtyvien ne serait jamais assez idiot pour attirer ainsi l’attention sur ses capacités hors normes. Les ludtyviens se faisaient passer pour des humains, et donc ils faisaient en sorte d’être discret. Ce type devrait prendre exemple sur eux. D’accord, il ne les connaissait pas, et donc ne pouvait pas les observer et les prendre en modèles, mais il y avait nombre de film ou les personnages devaient être discret. Parfois, ils se débrouillaient avec brio, d’autre fois, il valait mieux éviter d’en faire des modèles. Cet étrange personnage faisait clairement parti des antihéros, des anti modèles et il ne ferait pas long feu d’après Kuro, si tentait qu’il ait survécu à l’attaque du drąkoň.
Qui donc pouvait être assez idiot pour se faire prendre délibérément pour cible ? Il y avait deux solutions à cette question. Soit il s’agissait d’un suicidaire, soit il était assez puissant pour riposter et alors il faudrait faire très attention.
Kuro tendit l’arme à Kazuo pour qu’il puisse le lui emballer, puis il attrapa un calibre bien plus imposant : un bazooka. Celui-ci le tentait depuis qu’il était arrivé, de par sa taille notamment, mais aussi par la beauté de ses lignes et ses reflets. Il en fallait peu pour attirer son attention. Il le prit à pleine main, l’examina, puis le pointa sur la cible. Le but après tout était de tester le plus d’arme possible.
Kazuo ne semblait pas très frais pour ce teste, cette fois-ci. Il ne devait pas vouloir détruire sa planque et attirer l’attention des policiers, ce qui se comprenait parfaitement. Cela arrêtera peut-être l’inconnu et le poussera à abandonner. Il ne devait pas vouloir être interrogé par les flics, et Kuro non plus, il espérait au fond de lui que l’étranger veuille arrêter. Etre repéré par les poulets, très peu pour lui, il s’en passerait avec plaisir, surtout avec son job.


Codage (c) AuRel
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Je défendrai ma vie ! [Karasu Yomi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je défendrai ma vie ! [Karasu Yomi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Karasu-Tengu
» Pfiou... {T-d-T} (PV Karasu... Ne^^)
» Hoshizora, feunarde exorciste
» Prends ton temps, la vie n'est qu'un moment. (pv Karasu Tengu)
» Mademoiselle Corbeau & Monsieur Gentilhomme {PV : Lloyd }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ludtyvia :: Milwaukee :: La ville :: Rues et Ruelles :: Les bas fonds de Milwaukee-