Bienvenue sur Ludtyvia, à vos risques et périls.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Could you understand I'm going ? ~ Mandy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Lun 20 Jan - 17:57


   
"I just gonna play. I just need kill"
AVEC MANDY LANE

   


La nuit était belle dans son habit de ténèbres, ne reconnaissant que les siens dans les milliers d'étoiles que formait son coeur. Un petit rire s'échappa de ma gorge et je finis d'attacher les boutons de ma chemise. Je récupérai le One Million qui traînait dans le salon et caressais ma peau de son odeur. Un simple regard dans la glace me renvoya le brûlant de mes prunelles et un sourire en coin fit sa marque sur mes lèvres. J'allais chasser ce soir. Je nichai dans mon dos mon revolver après avoir vérifié qu'il était chargé. Prenant ma veste en cuir pas la languette, je souris à mon reflet. Je n'avais pas idée de ma proie pour l'heure mais Milwaukee était le berceau des créatures surnaturelles. Je trouvais mon cota de morts à l'intérieur de murs de la ville. Le Général m'avait offert de nettoyer son territoire avant de m'occuper du reste du monde. J'étais bien ce soir. Voilà peut que je m'étais drogué et le mal était suffisamment noir dans mes veines pour attirer à moi n'importe laquelle de ses créatures de malheurs. Bien plus sensible que les humains. Bien plus drôle aussi.

Fermant la porte à clé, je grimpai sur ma Ducati rutilante, un casque sur la tête, des envies de boissons et de meurtres plein le cerveau. Un bar serait le meilleur des lieux pour frapper. Javais confiance en moi. Ce que je faisais était dangereux mais d'adrénaline qui montait était une drogue particulièrement jouissive. Trouver celle ou celui qui attirait tout les regards, le suivre et le tuer. Aussi simple que ça. Je me méfiai d'un seul type, les succubes et autres incubes. Il était presque impossible de leur résister. Les autres, mon arme alliait savamment argent et onyx dans des balles qui tuaient même les hybrides. Les expériences effectuées dans les laboratoires secrets de l'État n'avaient pas lieu d'être découvertes mais donnaient de parfaits résultats. M. Alaric pouvait être fier. Le phénix brillait sur ma nuque. Je me garai, poussait la porte du bar en commandais un whisky double, pour ce mettre dans l'ambiance et suivre les autres. Assis au bar, mes yeux bleus brillant, je surveillai les allés et retours sans repérer de proie. Cela ne saurait tarder. Ils finissaient toujours par ce montrer et ne remarquait pas ma présence. Seuls les plus vieux pouvaient se venter de me voir. Et encore, je ne leur laissai bien souvent pas le temps. On ne me voyait pas dans les manifestations et bien peut était ceux qui savaient ce que représentait le phénix. Les chefs d'états. Les autres n'imaginaient pas le danger que représentaient les humains. N'imaginaient pas le danger que j'étais, carte 13 du jeu de tarot. J'étais leur peur dans les moments sombres. Mes lèvres souriaient toujours à mes pensées. Celui qui perdrait la vie ce soir serait loin d'etre le premier. Aller, montre toi mon ami. Tu ne verra pas le jour se lever de nouveau.

   
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Lun 20 Jan - 23:12



«  Could you understand I'm going  ? »

 

Paysage sombre, lune masquée par le noirceur du ciel et de ses nuages flottant dans le vide.Des voitures à profusion,noires, vidées de toute vie humaine, vidées de toute personne vivante, elles étaient désertes. Tout le monde était de sorti à ce qu'on pouvait voir, des pauvres âmes perdus dans un univers dont ils ne connaissent que si peu de chose sur les occupants.Yeux de velours et démarche féminine s'avançaient, un mouvement de bassin des plus balançant à faire valser ses fesses dans un déhanchement des plus provocants. Les talons très hauts donnaient cet effet de provocation. Que voulez-vous soit on est une femme, soit on ne l'est pas ! En ce qui concerne Mandy, on ne pouvait contredire cette affirmation. Une féministe pure, elle n'était pas garçon manquée et n'osait même pas porter des baskets, jugeant ça trop stupide. Pourquoi courir ? Pourquoi fuir ? Elle n'avait pas besoin de fuir ces victimes et eux voulaient fuir mais ne le pouvaient. La dur loi qui fait de cette femme une dominatrice pure et dure.


Les cheveux noircis, couleur naturel, elle les voulait foncés, ce soir. Elle voulait rester sobre,elle ne pouvait passer pourtant inaperçue. Bustier compressant sa poitrine contre son corps dans un espace des plus minimes, une fermeture montée entre ses deux seins, bien centrée et surtout brillante, dont l'envie de la descendre ne manquait pas.De la dentelle noire sexy cachait son ventre, ses fesses et une infime partie des cuisses. La longueur, ce n'était pas son truc. Plus on en voyait , plus elle aimait. Une peau dénudée sur les trois tiers des jambes et sur la totalité des bras, elle ne pouvait pas laisser tout ça découvert, oh non ! Veste en  cuir ouverte de couleur rouge sang, représentatif de ce qu'elle était au fond.

Aucun objectif pour ce soir. Elle avisera en fonction de ses rencontres. La succube sanguinaire demeurait de bonne humeur pour la soirée. La douleur n'était pas dans son esprit.Un meurtre n'allait peut-être pas être commis. La sagesse n'existait pas chez les Succubes, peut-être qu'elle devenait un don encore inavoué ? Soyons raisonnables, il n'existe pas de Succube vierge ou n'ayant commis aucun meurtre.

Dans une pureté mensongère  , Mandy entra dans un bar. Elle n'avait que faire alors elle fit ce qu'elle sembla le plus facile pour trouver des personnes. Ses yeux se promenaient sur chaque visage qu'elle pouvait voir. Les yeux voyaient le visage puis descendaient à chercher de la satisfaction dans le pantalon d'un homme ou le décolleté d'une femme. Elle demeurait insatisfaite. Il ne se passera donc rien ce soir, une nuit de perdue. Elle sentait des regards braqués sur elle mais vu le comment elle était habillée, on ne pouvait pas vraiment supposer de sa nature. Il fallait dire qu'une femme jolie étant habillée très légèrement attirait des tas de regards sans pour cela sembler suspect.Il était tout naturel qu'un homme soit attiré par un fessier bien dessiné. Si ce n'était pas le cas, il était sois homosexuelle ou inconscient de ce qu'il voyait.Elle prit un verre qu'elle arracha sournoisement à un homme qui fronça les sourcils et sous le regard attendri de Mandy, émit un sourire. Elle s'orienta sur un siège vide et ses yeux s'orientèrent dans la pièce. Ils tombèrent sur quelque chose qui leur signala que la soirée n'allait pas être si désastreuse qu'elle ne l'était.

Bleuté..Une couche claire de bleu,des yeux qu'on déterminaient des yeux d'amoureux mais ce n'était pas les yeux qui étaient amoureux, il faisait croire à l'amour au partenaire.On les surnommait les plus beaux, ils étaient les plus menteurs, les plus trompeurs. Pourquoi attribuait t'on cette vision bleuté qu'à des séducteurs possédant un charme irrésistible ? Pour exprimer des sentiments menteurs et faire noyer l'autre dans la bleuté océanique.

Une finesse de lèvres, elles ne demandaient qu'à être embrasser. Combien de fois avaient t'elles eu un contact ? Combien avait-il réussi à en tromper ? Donne lui un chiffre entre trente et quarante,elle serait dans ce cas honoré de rencontrer un faible ayant un charme humain désirable.Cependant, elle admettait deux choses, qu'une beauté humaine pouvait s'avérer être, belle et que cet homme avait de bons atouts physiques. Il pourrait devenir intéressant...

Elle n'allait pas s'aventurer en son territoire comme ça. Elle n'était pas du genre à venir chercher. Elle patientait et attendait que l'on vienne. Combien de temps resterait t'elle seule ? Elle avait le temps et son regard pouvait rester à contempler le verre dans sa main dont un inconnu avait bordé ses lèvres. Elle pouvait faire ça durant de longues minutes, des heures interminables mais pas des journées entières.


Dernière édition par Mandy Lane le Ven 24 Jan - 15:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Mar 21 Jan - 12:17


   
"I just gonna play. I just need kill"
AVEC MANDY LANE

   


Le bar faisait et défaisait les couples. J'avais eu le temps de commander un autre verre lorsque des gémissements me parvinrent. Apparemment, il y en avait que la proximité des autres ne dérangeaient pas pour faire leur histoire. Un sourire naquit sur mes lèvres. Je pouvais rire. J'avais été pareil dans le passé. La prison m'avait suffit. Je n'étais pas devenu un enfant de cœur, loin de là mais... Couché en public avait beaucoup plus de saveur lorsqu'on avait 18 ans, peur de rien n'y personne et envie de choquer. C'était passé maintenant. Seul l'envie de sang m'inspirait. Je trempai mes lèvres dans mon verre, goûtant avec passion l'amertume du whisky, laissant mes papilles le déguster et le laisser me brûler la gorge. Je reposai le verre, caressant la barbe de trois jours qui encadraient mon visage d'ange. Jamais je ne l'aurais plus laissée pousser que ça mais jamais bien. Durcissait mon visage d'ange trop gentil.

J'allais me lever, jugeant que le bar n'était pas assez fournis en sup lorsqu'elle fit son entrée. Magnifique, comme toutes celles de sa race. Image même de la beauté, aspirant les neurones et la vision. Comme un aveugle qui se réveillerai d'un douloureux passage et ouvrirait enfin les yeux. Je la détaillai un poil trop longtemps. Magnifique n'était qu'un euphémisme. Je croisai ses prunelles si semblables aux miennes de par leur splendeur et la regardai s'installer. Je ne me laissai pas avoir. Je ne me laisserai plus avoir. Le pouvoir des succubes étaient dangereux. Trop dangereux. Mais je n'étais pas pur, leur baiser ne pourrait me tuer et surtout, j'avais déjà affronté une morte comme elle. Je portai mon verre à mes lèvres, sentis avec bonheur le contact de mon arme lorsque je me redressai sur ma chaise et le fini d'une traite avant de me lever et de m'approcher de la trop belle brune. Bien. Maintenant, il était l'heure de voir mon pouvoir. J'avais un petit scalpel pour graver dans son poignet le S de succube si je ne parvenais à la tuer. Mais je savais cela inutile.

"Un verre pour la demoiselle. Vous prendrez quoi ?

Accroche normal d'un mec au bar. Un verre offert. Dit moi que tu tournes à la grenadine et je ne te croirai pas. Je vous connaissais trop. Et j'étais méfiant face au danger que vous étiez, plus encore que les autres. Ma bague à l'auriculaire était d'argent. Rêve que je ne touche pas ton corps, que je ne caresse pas ta peau de mes mains. Tu souffrirai bien trop. Le phénix tatoué dans ma nuque brûlait les ailes de ton danger. Je n'avais pas leur. J'avais confiance en moi. Une lame dans la gorge et tu disparaitrai pour toujours des mémoires. Mais avant ça, mes lèvres étaient étirées dans un parfait sourire en coin et je jouai à merveille l'homme ébahis devant tant de beauté immatérielle. Le dragueur que j'avais l'air. La proie parfaite de ta nuit obscure.

   
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Ven 24 Jan - 15:40



«  Could you understand I'm going  ? »

Le fond du verre lui avait semblé si lointain alors qu'elle venait de l'atteindre. Vidée, ce verre était vidée de tout liquide. Mandy se sentait déjà vexée. La taille du verre était si miniature au final.La dose d'alcool qu'elle venait d'ingurgiter ne pouvait même pas rendre un enfant saoul.Déception des plus totales dans ses yeux. Les gens qui osaient venir traîner dans les bars étaient incapables de comprendre que ce n'était pas un petit cocktail qui les rendrait plus attirant ? Mandy devait se calmer.Elle avait du mal à se faire à l'idée que la race humaine était une race aussi défectueuse au niveau mental.Ils étaient imparfaits physiquement et le mental ne les sauvait pas mieux.Pourtant, il fallait se contenter de ça, pour jouer. Et putain, que les gens de cet endroit puaient le sexe à plein nez ! Ils n'hésitaient pas à montrer leur prouesse sexuel, ce qu'ils savaient faire.

Le regard légèrement intéressé, elle tourna la tête et se permit d'observer la façon de faire de deux jeunes personnes.Rien de gratifiant, tout ce qu'ils faisaient, elle le faisait mieux qu'eux et c'était bien plus excitant avec elle qu'entre ces deux êtres humains et immondes..On distinguait un manque d'assurance chez la femme. Ceci la fit sourire, elle ne savait pas qu'une séductrice humaine manquait autant d'assurance.On en apprenait tous les jours !

La solitude, triste ennui qui ne durait jamais longtemps avec Mandy. Tout le monde était prêt à lui parler.Elle ne laissait pas juste n'importe qui l'approcher. Il y avait cet homme, cet humain aux yeux bleutés. Y'avait t'il une attirance de la belle ? Non..il n'y avait rien.Il était ce qu'on pouvait espérer appeler de beau.Si il faisait le premier pas peut-être qu'il y aurait un intéressement. Elle n'avait pu que l'observer de loin et parfois, voir de près était une déception. Aurait t'elle la chance de percevoir son minois d'une distance plus approchée ? Il se pourrait que cette chance s'offrait à elle. Il vint.Elle ne fit que lever les yeux pour observer ses mouvements.Elle détailla ses faits et gestes, un muscle qui se contractait et elle supposait que sa musculature était bien construite. Un sourire et elle devinait un séducteur.Si il y avait effleurement de lèvres, elle saurait, elle saurait si cette nuit serait gâtée ou l'inverse faible...

Il lui adressa des mots banals que tout humain était capable de prononcer sans trop avoir à se concentrer à l'aide de ses neurones.Demoiselle, attribut donné pour une femme sûrement trop sérieux et trop galant pour Mandy. Les surnoms plus de l'époque, elle les préférait.Ici, ça donnait un air ancien. Le mot "poupée" était celui qu'elle préférait.Cela la comparait à une poupée de porcelaine et c'était flatté son égo. Ce n'avait rien de vulgaire d'après elle , c'était flatteur. Sa réponse ne fut que des plus simples :

« Vodka Pomme.»

Ce choix, la douceur de la pomme coupait la vodka, ce qui permettait d'enfiler les verres sans rien sentir, seule la saveur pomme, fruit d'Adam & Eve, fruit dans lequel blanche neige a croqué. Un fruit de malheur mais attention qui croquera dans la pomme de Mandy. Qui sera le prochain à se jeter entre ses griffes ? Peut-être lui ou un autre.. Le sourire qu'il émit, elle ne le connaissait que parfaitement. Il était ce sourire idiot que toute personne se permettait d'émettre lorsqu'il avait une attirance. Sentiment de déjà vu trop de fois. Elle se permit de plonger ses yeux dans les siens cherchant à déstabiliser puis d'un effet de cils, elle changea la direction de ses yeux.Il avait des yeux attirants mais il ne fallait pas accorder trop d'importance. Ce n'était pas dans l'habitude de Mandy pourtant elle allait changer une de ses habitudes pour lui. Il pouvait s'en estimer heureux, il avait le droit à quelque chose de différent, quelque chose qui était plus radical que son approche de départ, l'approche initiale.

Elle posa une main sur sa cuisse et se pencha pour amasser le verre qu'il venait de lui offrir de son autre main.Elle prit soin d'effleurer la douceur de sa peau sur le dessus de sa main qui se trouvait sur le chemin du verre.D'un clignement d'oeil, elle observa sa réaction.Attention à ce qu'il va lui dire car un mot de travers et elle se braque. Oserait t-il la repousser ? En avait t'il la force ? Elle n'avait fait presque rien, une gestuel normal que pouvait exécuter toute femme normale qui ne faisait que prendre sa boisson.Peut-être en une façon plus sensuelle qu'une simple humaine qu'il devait avoir l'habitude de côtoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Ven 24 Jan - 18:11


   
"I just gonna play. I just need kill"
AVEC MANDY LANE

   



« Vodka Pomme.»

Intéressant. Très intéressant. Vodka pomme. L'alcool du gagnant et des promesses. C'était souvent que les jolies filles choisissaient ça. Whisky pour les hommes, les vraies, vodka avec un petit quelque chose pour celles qui étaient raffinées. La choix de la consommation voulait dire beaucoup de chose sur la personne, j'aurais dut prendre des cours de psychologie. Mais je n'avais pas fait toutes ses études qui ne servaient à rien, et de toute manière je n'en avais pas envie. Ça non, je voulais seulement vivre en "paix" relative. Un homme se leva, s'approcha de la jetbox et enclencha le titre de I hate everything about you des Three days grace avant de retourner à sa table, plantant son regard dans celui de la femme devant lui. Les détails n'étaient rien que des ombres mais ils étaient importants de toujours savoir ce qui se passai aux alentours. Une caresse sur ma main me fit croiser le regard brûlant que la succube me jetais. J'avais le charme humain suffisant pour séduire une personne comme elle. Les deux billes de cristal qui éblouissaient mon visage y était pour beaucoup. Et je sentais le mal à plein nez, attirant toutes sortes de créatures à mes côtés. Les démons, redressant de la noirceur qu'était mienne avaient crée à leur image leurs êtres et avaient tout fait pour que la présence de leur coeur d'encre les attire à eux. Une fois de plus, ils n'avaient pensé aux humains que devenait naturellement comme eux. Mais mes pensées n'avaient aucun intérêt. Je tentais de me convaincre que je n'aurai aucun mal à la tuer. En vain. Je lui offris un sourire en coin, charmeur. Une question me brûlait les lèvres mais il était encore un peu tôt pour la poser. Quoi que... Non, changeons immédiatement d'idée.

"T'as d'autres projets pour ce soir ma beauté ?

Oui, on attaquait. J'aurais pu sortir le simple ses yeux, mon dieu ses yeux. Mais non. Je jouais l'homme déjà sous son charme, même si je n'en étais pas loin. Elle était magnifique. Trop belle pour une humaine. Cette succube devait être un des joyaux de Satan. Aussi douçâtre que le parfum d'une rose nous cueillait en pleine nuit l'odeur entêtante de la succube et nous hantait jusqu'au lendemain. Les plus belles roses ont le plus doux des parfum mais la douleur de leur épine n'est que plus violente. Elle était de ses trop belles et dangereuses fleurs. Les hommes étaient des papillons devant une flamme à ses yeux. Rien d'autre que de pauvres insectes. Je voulais ne pas être du nombre. Mais je sentais mes résistances faiblirent...

   
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Mar 28 Jan - 21:50



«  Could you understand I'm going  ? »

Femme fatale, verre en main et homme à séduire étaient ce qui résumaient la scène au mieux. Mandy avait commencé une approche calmement.Elle n'avait posé qu'une main sur sa cuisse et effleurer une de ses mains. On ne pouvait pas dire qu'elle avait tenté de séduire.Elle n'avait encore rien fait et si ce pauvre homme savait ce qui l'attendait, il serait sûrement déjà parti.Il ne connait rien des réactions de Mandy, rien de ce dont elle est capable de faire. Si un regard et un sourire signifiaient beaucoup pour Mandy c'était car ils étaient les premiers signes de faiblesse de l'adversaire, les premières attirances. Allait t'elle s'arrêter en si beau chemin ou continuer à le titiller pour le pousser dans ses retranchements ? On était pas une succube si on ne faisait rien. Elle prouvait que sa race était la meilleure au lit et la meilleure en séduction ! Un cocktail de deux dons qui s'accordaient à merveille.

Elle n'eut pas besoin de le faire que déjà il se livrait dans une déclaration d'un prochain acte qui serait plus ou moins sexuels.Il était plutôt radical.Trop pressé selon Mandy, elle n'avait pas abusé de ses charmes sur sa personne, il fallait qu'elle le fasse un peu, un tel talent de séduction était à montrer.Petit chéri,les projets qu'elle avait ce soir était simple : se trouver une personne, la sauter, probablement la tuer et se sauver. Il n'y avait rien de compliqué dans cette volonté. Cela devenait une routine pour cette femme. Une chose, le surnom qu'il lui avait donné, était bien mieux que le précédent. Il était peut-être finalement un peu plus intéressant qu'au départ.Il flattait son égo, ce qui ne lui faisait que plaisir. Elle entamait la seconde manche. Elle allait tester ses limites, voir de quoi il était capable, voir si monsieur était totalement sous son charme ou si il montrait une petite résistance.Yeux dans yeux, regards dans regards et elle s'approcha de son visage ne rompant aucun contact visuel. 

 «  Il se pourrait que nos projets soient communs...  »

C'était les doux mots qu'elle lui répondit. La phrase était à prendre de sorte qu'ils allaient avoir un projet commun cette nuit.Elle repassa une main sur son jean.Sa main ne put s'empêcher de quelques peu caresser sa cuisse. Rien de très intenses mais juste pour appuyer ses paroles. Elle jouait de sa beauté pour l'envoûter.Elle qui était si proche de son visage, si proche de ce qu'elle pouvait d'estimer de beau, qu'allait-elle faire de cette possession ? La réponse n'était que simple à deviner. Un sourire des plus merveilleux apparut sur le bord de la bouche de Mandy. Elle posa ses lèvres sur celles de l'homme, ne l'embrassant pas, juste lui mordant la lèvre supérieure avec sensualité. Sexy la petite succube ! Elle ne faisait rien dans la normalité des choses. Elle ne recula que peu et porta son verre à ses lèvres, buvant une gorgée pour le plaisir.C'était aussi une façon d'écourter un bon moment, elle n'aimait pas trop dévoiler ses talents si vite. Elle préférait la patience que son compagnon de la nuit atteigne de la tentation sans pouvoir renoncer à la belle, sans avoir la chance de s'enfuir, sans avoir la chance d'être libre de ses griffes...

Ce qu'elle venait de faire à cet homme ne semblait pas avoir laissé les occupants de la pièce inattentifs. Elle sentait les regards se porter sur moi et elle ne pouvait qu'aimer que ça.Etre la convoitise de tant de population était ce qui lui rendait un égocentrisme sur-dimensionné. Elle aimait être le centre du monde et il fallait dire que son corps lui donnait autorisation de se sentir supérieur. Si ces personnes bavaient alors qu'elle était toute habillée, qu'arriverait-il si elle osait se déshabiller ? Ils s'évanouiraient devant tant de beauté ? Un défi qu'elle était prête à relever.Elle retira sa veste, dénudant ses bras mais surtout ouvrant son décolleté davantage. Ses longs cheveux noirs glissaient contre sa peau, une telle longueur qu'ils auraient pu cacher ses seins si elle avait été nue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Mer 29 Jan - 18:22


   
"I just gonna play. I just need kill"
AVEC MANDY LANE

   



Mon sourire était celui d'un chasseur. Tu n'es pas la seule à posséder ce statut ici. Cette nuit est mienne. Ne soyez pas effrayé par le mal qui s'infiltre dans mes chairs. Sa main sur ma cuisse fit se dresser les poils de mes bras mais je ne quittai pas mon sourire ravageur. Va y ma belle. Amuse toi. Je perds mes attentes dans ton regard. Tes grands yeux bleus qui s'oublient dans les miens. Brun aux yeux du ciel tout les deux. Empli de promesses. De parfait menteur manipulateur. Beaucoup fantasmait sur les personne comme nous. Cela me faisait rire les filles qui rêvaient d'obtenir notre coeur. Mais je n'étais pas cette garce de sup. Je n'avais rien à voir avec leur idiotie. Je n'avais rien à voir avec des êtres comme eux. Je me contentais des ordres, je me contentai de les faire définitivement disparaître. Un sourire à la belle succube, une goulé de mon verre de nouveau plein. Alors ma belle, quel est le danger pour toi ? Tu imagines le danger que je représenter ou tu penses que je je ne suis qu'un simple humain ? Sûrement la deuxieme solution. Comment te le dire ? Ta mort me serait douce. Mais le seul moyen de vous tuer, j'étais incable. Durant l'acte... Tuer ma partenaire m'étais impossible. Intérieurement, je sentais mon sourire se fissurer. Mon arme se faisait plus lourde dans le bas de mon dos. Je ne montrai rien. Je continuai à aller plus loin alors que j'aurai dut fuir. Je m'arriverai pas à faire ce que je voulais. Elle me maîtriserai trop facilement. Le pouvoir d'une succube... Était trop puissant. Trop dangereux.

"Tu m'intéresses là chérie."

Je savais ce qu'elle voulait. Elle l'aurait vite, on ne refusait rien aux succubes. Le phénix me brûlait la nuque. Je me serai presque laissé tenter par Satan pour ses beaux yeux. Presque...

   
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Jeu 20 Fév - 17:22



«  Could you understand I'm going  ? »

Mandy, de jour en jour, elle ne perdait aucun de ses talents. Elle avait existé pour être ce qu'elle était, née pour devenir une succube hors pair, une des préférés de Satan.Elle faisait toujours tourner les têtes et la tête qui était devant elle en était une preuve.Elle l'avait sûrement un peu excité à s'approcher de lui ainsi, le caresser. Et on ne parlait pas de la provocation du regard, elle l'hypnotisait de ses yeux. Si elle aurait pu l'embrasser, elle l'aurait fait mais elle ne voulait pas éveiller de soupçons sur sa race. On ne savait jamais ce que renfermait ce bar. Elle devait quand même se méfier sauf qu'elle savait que quoi qui se passait qui résisterait à l'appel d'une belle femme ? Qui résisterait à la tentation qu'elle donnait ? Comment résister tout simplement à tout ce qu'elle était. Si on l'avait rendu ainsi, c'était pour éviter toute résistance.

Ce beau jeune homme faiblissait, on sentait que le départ avait un peu changé. Qu'arrive t'il ? Le corps de Mandy était trop addictif pour lui ? Peut il supporter un désir si important ? Elle n'avait pas fini de jouer avec lui. Elle ne venait que de commencer et n'était pas prête de stopper de si tôt. Poser ses mains contre elle et il comprendrait bien vite ce qu'était la nature de succube. Une chaudasse à l'état pure qui était dès plus sauvages pour satisfaire ses désirs. Des désirs pouvant s'avérer dangereux pour celui qui le les lui procurait. Beau gosse, pose une main sur ses hanches et essaye de la retirer sans trop baver qu'elle puisse rire. Les hanches n'étaient encore rien, si il osait en poser une sur ses fesses, il était sûr de ne plus pouvoir l'enlever. Un postérieur bien dessiné était ce que les hommes aimaient, de toute façon excepté une poitrine et une paire de fesses, ils ne s'intéressaient pas à grand chose..

Chérie , déjà ? Il ne lui avait pas encore passé la bague au doigt pourtant il lui donnait le surnom de la femme mariée. Sexy ! Elle aimait bien et ce qu'elle aimait la rendait encore plus excitée, un peu plus. Elle quitta sa chaise et se posa sur un lieu bien plus confortable, monsieur était un siège plus attrayant.Cela le dérangeait t'il d'avoir une présence féminine si aguichante sur lui ? Elle en doutait.Elle continuait à rester rivée dans ses yeux :

« Je t'intéresse depuis le départ.»

Elle alla plonger ses lèvres dans un cou dénudé, un simple smack. Elle se recula brusquement et reprit son verre pour le finir d'un trait, ne quittant pas un instant ses yeux. Elle les trouvait particulièrement beaux, le bleu était la couleur attirante des yeux. Le bleu des yeux étaient une couleur rare, tout le monde ne possédait pas cette couleur. L'intérêt sur lequel elle parlait, était l'intérêt commun qu'ils se portaient. Il avait envie d'elle et elle avait envie de lui pour savoir ce qu'il valait en tant qu'un humain. Un beau corps qui devait tenir assez la route, une gueule d'ange s'avérait sympathique à regarder et une expérience qui devait être par déduction apprécie. Elle cala sa poitrine sous son nez. Il n'avait qu'à descendre le regard et une vue plaisante s'offrait à lui. Cette vue allait bientôt se transformer en un touché. Il pourrait toucher, il allait toucher. Si il continuait à être sage comme il l'était. Il allait obtenir ce corps que tant d'hommes et femmes convoitaient dans la pièce et que seul, lui allait pouvoir avoir cette nuit. Si il savait la malchance qu'il avait au final. Il pouvait quand même s'estimer heureux, elle n'avait pas décidé de le tuer pour le moment.Elle lui laissait une chance de prouver qu'il avait encore besoin de rester parmi les vivants. Une caresse sur une de ses joues et son charme opérait :

« J'aime pas le trop de monde et pour réaliser un projet,l'intimité est mieux. »

Oh que oui, qu'elle aimait lorsqu'il y avait trop de monde, elle ne voulait qu'une ou deux proies à la fois, pas une dizaine. Lorsqu'ils étaient trop nombreux, elle avait du mal à tous les contrôler étant donné qu'ils étaient en puissance numérique importante.Son projet, le projet de sauter ce mec. Elle allait le faire et il allait apprécier, sauter une déesse n'était pas une opportunité qui s'offrait tous les jours.Serait elle un peu plus douce ? Il y avait des chances puisque son but n'était pas de le tuer mais juste de le baiser et peut-être ancrer dans son esprit que Mandy Lane était le tour dans le lit qu'il n'était pas prêt d'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Sam 12 Avr - 16:55


   
"I just gonna play. I just need kill"
AVEC MANDY LANE

   




Sa peau rencontra la mienne, son corps vient se nicher sur moi et je ne pu retenir un mouvement de recul instinctif qu'elle ne dut sûrement pas remarquer. Je sombrai dans le mal. Je ne devais pas jouer avec ce type de créature. Je ne pouvais leur résister. Ce mal faisait tellement de bien. Mes prunelles brillaient du désir qu'elle faisait naître en moi. L'odeur de sa peau tuait mes résistances les unes après les autres. On dit les créatures toutes plus dangereuses les unes que les autres mais les seules succubes pouvaient se venter de m'avoir posséder. De se jouer de mes résistances et de ma haine. De pouvoir contrôler mon corps.

« Je t'intéresse depuis le départ.»

Ses lèvres dans mon cou était un doux poison qui roulait dans mes veines. Aussi fulgurant que la drogue, aussi mauvais que les piqûres. Je plongeai pourtant mes prunelles dans les siennes, soutenant son regard. Va y. Tuer moi à petit feu. Je m'enivre de la douleur que tu es, du mal que tu représentes. J'allais craquer. Mon arme avait quitté mes penses, comme le meurtre.

« J'aime pas le trop de monde et pour réaliser un projet,l'intimité est mieux. »

Je souris à sa caresse sur ma joue, un sourire en coin plus que charmeur. Joue autant que tu le veux félin. Je ne saurais résister à ta puissance. Tu avais été crée pour détruire les plus puissantes conviction. Je ne pourrai te tuer. Je ne pourrai rien refuser. Je te tendrai la gorge pour que tu te nourrisse des dernières traces de bien qui subsistaient encore en moi. Je posai ma main sur ses hanches, l'attirant à moi, faisant rouler les muscles de mes bras. J'approchai mes lèvres de son oreille, toujours aussi charmeur, fidèle à ma réputation et lui susurait :

"Tu crois être le seul centre des regards dans ce bar poupée ? Tu n'as pas tord après tout. Je n'habite pas si loin que ça, je te raccompagne ? Après tout, l'ambiance commence à se tendre ici."

Le temps s'était figé. Des regards d'hommes étaient porté sur nous, ne lâchant pas la moindre de mes réactions. L'ambiance était electrique. Comme toujours, une succube dans les parages et le monde semble arrêter. Cette nuit, je m'abandonnai au mal, le sourire aux lèvres. J'aurais dut fuir lorsque je le pouvais encore. Maintenant je ne pouvais faire marche arrière. Je ne pouvais revenir dans le passé, ne jamais passer la porte de ce bar. Chasser plus loin, une proie moins dangereuse. J'avais réussi, une seule fois, à tuer une succube. Mais sa beauté n'était pas celle de la brune devant moi. Non. C'était l'odeur qui m'avait dans un premier temps attiré puis permi de passer outre et de loger une balle dans son crâne. Celle si, je n'en aurais pas le pouvoir. Je ne parviendrai pas à fuir. J'étais devenu son objet en le refusant de toute mon âme. J'étais trop plongé dans le mal pour résister. J'étais trop immergé pour contrer. J'avais perdu.

   
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Dim 13 Avr - 16:21



«  Could you understand I'm going  ? »

La meilleure des places de ce début de soirée, les genoux de l'homme. Elle n'était que trop bien assise et elle pouvait constater que cet homme ne faisait qu'apprécier ce qui se passait. Mandy savait très bien que c'était une femme irrésistible et on ne pouvait résister à la belle. Elle faisait tournoyer les regards, les envies en un claquement de doigt. Elle jouait de ça pour s'amuser et ce soir, c'était lui qui avait eu envie d'avoir le dessus sur tous les prétendants dans la pièce. Des beaux yeux , un corps sculpté, vous pensiez qu'elle allait refuser ? Elle ne disait pas non à grand-chose lorsque l'on parlait de choses sexuelles.

Un baiser dans le cou et elle sentait l'excitation de son partenaire montait en lui. Comme on pouvait dire " the bitch are hungry" mais un simple encas. Elle n'allait pas tuer ce qui restait de beau chez les humains. Leur nombre de beauté se comptait sur les doigts de la main, il y avait beaucoup de raté dans l'humanité. Elle était si contente de ne pas appartenir à cette simplicité, de ne plus y appartenir, elle n'était plus sans défense.

Elle venait à peine de creuser un écart entre leur deux corps qu'il le comblait déjà.Une de ses mains se posa sur ses hanches, l'entraînant vers lui. Elle se laissa faire, amusée du jeu. Elle aimait les initiatives que les autres prenaient pour tenter de la séduire. Quoi qu'il se passait ici, elle savait parfaitement où ils finiraient. Il colla ses lèvres contre une de ses oreilles et elle fixait ce rapprochement avec un petite sourire prouvant une satisfaction particulière. Brosse son égo, brosse le, tu auras ce qu'elle voulait. Tu auras ta nuit à ses côtés. Chéri, elle savait bien qu'elle était le centre de l'univers tout entier. C'était agréable lorsque l'on le lui confirmait une nouvelle fois. Il avait déjà l'envie de la raccompagner. Miss Mandy ne souhaitait pas rentrer chez elle. Elle ne souhaitait encore moins rentrer seule..Etre seule dans un lit était une chose qu'elle avait du mal à supporter.La solitude sexuelle n'était pas dans son délire. Elle n'aimait pas cela. A deux ou plusieurs, c'était ce qu'elle préférait. A quoi bon avoir donné des organes sexuelles aux êtres vivants si ce n'était pas pour les utiliser ?

Il avait tort en ce qui concernait l'ambiance du lieu. Il y avait trop de regards, elle était habituée à cela mais parfois , cela devenait vraiment insoutenable. Elle avait déjà joué une fois de l'importance que plusieurs personnes lui apportaient. Elle se souvenait, elle avait assisté à un combat entre hommes pour savoir lequel pourrait obtenir sa nuit avec elle. Cela avait mal fini pour eux et bien pour la miss. Elle aimait assisté à ce genre de divertissements, d'ailleurs c'est bien dommage que l'on n'avait pas encore crée d'arène dans lesquels les humains pourraient se battre puis on pourra choisir le vainqueur comme esclave. Si on manquait d'humains, il y avait toujours les déchus de chaque race, cela ferait l'affaire. Ca serait pas mal mais elle doute que ça soit de son ressort de créer ce genre d'amusement.Revenons à l'histoire de départ, ces beaux hommes s'étaient battus pour sa splendide plastique.Un fut élu. Mais il n'obtint rien. Il n'était pas assez bien pour la belle qui avait quitté la pièce sans aucun remord, juste un sourire qui exprimait le bonheur de la douleur qu'elle faisait passer dans leurs corps.

Cette pièce renfermait trop de population, un sentiment d'air frais d'extérieur ne pouvait lui faire que du bien. Elle se leva de sa place ,veste remis sur ses épaules, elle fit un clin d'oeil au beau jeune homme pour qu'il la suive à l'extérieur et elle marcha, fessier balançant de gauche à droite dans un rythme hypnotisant. Elle sortit. Elle l'attendit, il ne mit que peu de temps derrière elle. Elle détailla son corps et un étonnement apparu sur ses traits. Il y avait du potentiel dans ce corps. Cela se voyait et elle approuvait.

« On file ? Ca serait bête de gâcher du temps..»

Elle sous-entendait bien entendu sur le fait qu'il était potentiellement baisable et que il fallait profiter un max. Des minutes de perdus et c'était un orgasme de moins. Et oui, elle ne comptait pas le nombre de temps perdu sur l'acte, voir les actes. Elle supposait que monsieur savait faire son travail qu'il n'avait pas besoin de trop de temps pour la faire décoller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Sam 10 Mai - 10:16


   
"I just gonna play. I just need kill"
AVEC MANDY LANE

   



Son sourire voulait tout dire. Je suivis le balancier du fessier de la belle succube, m'attardant sur ses longs cheveux bruns. Elle n'atteignait pas la cheville d'une elfe mais n'en était pas loin du tout. Je n'aimais pas ça. Je ne pouvais apprécier un tel danger. J'avais presque peur de la facon dont changeait les choses. Le monde se faisait violence pour comprendre qui était ses stup. Je n'avais qu'un mot. Monstres. Enfants du mal. Pas un pour aider les autres. Leur engeance était à détruire. Je devais me reprendre et maintenant qu'elle avait quitté mes genoux, je me sentais presque mieux. J'avais retrouvé l'usage de mon cerveau. Je devais la suivre pourtant. Je lui avais dis.

« On file ? Ca serait bête de gâcher du temps..»

Extérieurement, mes lèvres ne laissaient rien échapper d'autre qu'un magnifique sourire en coin qui voulait tout dire. Intérieurement... C'était une bien autre histoire. Je reglai l'addition, prenant bien min temps avant de me pincer l'arrête du nez, réfléchissant. Une intense réflexion. Je cherchais une échappatoire aux pouvoirs de la succube. Je m'étais trop enfoncé. Autant en profiter. Non ! Jamais de telles pensées ne devaient voler mes principes. Je ne pouvais la toucher, je n'en avais pas le droit. Mais elle était une succube et non une mage. Une pauvre fille, tué pour je ne savais quelle raison et rappellée à la vie par Satan lui même pour son esprit. Je savais comment le maître des enfers fonctionnait. C'était parfois la beauté, mais alors en cas d'une beauté époustouflante, mais c'était bien souvent l'esprit de ses hommes et femmes qui le seduissait. Ou leur utilité. Certain n'était ramené à la vie que pour une unique mission avant de définitivement disparaître. Horrible définition à mon avis. Plus personne n'avait le moindre souvenir si vous rencontriez la vraie mort.

Je laissai la monnaie et sortis, m'assurant de la présence de mon arme. Je n'aurais cru ramené ma proie chez moi. Enfin chez moi. Elles ne venaient jamais dans mon véritable appartement mais dans un autre, plus luxueux, correspondant à une image qui les faisait toutes fondre. Riche, intelligent, beau comme un dieu. J'aurais pu prétendre au rang de l'homme parfait si je n'étais qu'un immense mensonge. Je m'approchai de la succube, lui indiquant la Ducati rutilante et lui susurrant, plus que charmeur :

"J'espère que tu n'as pas peur des motos. J'ai une conduite un peu... Dangereuse paraît-il."

Je sais qui tu es et je sais ce que je risque. Les sous entendu étaient clairs. Prête pour la meilleure baise de ta vie Succube ? Prête à comprendre qui était le chasseur qui hantait ses rues ? Qu'il n'était pas vampire ou même loup mais bel et bien humain. Et plus dangereux qui ce que vous aviez pu imaginer jusqu'à maintenant. Le digne fils des hommes, le bras armé de leur vengeance. Fuit moi succube. Fuit moi ou tue moi.

   
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Ven 23 Mai - 20:56



«  Could you understand I'm going  ? »

Les fesses, second atout puissant chez une femme. Les seins étant le premier, les fesses étaient la seconde partie que les hommes regardaient. Tout homme normalement constitué s'orientaient sur la composition d'un décolleté, trop provoquant, trop caché, cela dépendait. Après c'était les fesses, deux bonnes paires de chaque côté, les hommes évaluaient leur désir sur la forme qu'elles avaient. Si elles étaient petite et plates, aucune attirance mais si elles étaient un peu rondes, les hommes préféraient. L'homme est bien un être perverti qui trouve son divertissement dans le corps d'une femme. Elle sentait bien que ses fesses étaient ce dont regardait son partenaire du soir. Elle en faisait exprès de les faire se remuer dans tous les sens. Vous pensiez qu'elle laisserait passer une occasion pareille d'augmenter la température qui régnait entre leur deux corps. Elle adorait qu'on la regarde de haut en bas, comparée à certaines d'autres femmes. On avait le sentiment que cela lui apportait une valeur. Elle ne comprenait pas les autres femmes, les petites humaines qui n'aimaient pas qu'on leur accorde trop d'attention sur leur physique. Elles n'étaient qu'une bande d'humains idiotes et qu'à peine potable.

Elle sortait. Elle avait quitté sa victime. Elle voulait passer à la vitesse supérieure. Assis sur ses genoux ne lui suffisaient plus. Des baisers ne la satisfaisaient qu'un peu. Femme exigeante qui en veut que toujours plus. Boire ne lui convenait que si c'était à court terme, sa préférence était basée sur le potentiel du partenaire et du lit. Dehors, elle comptait le temps qui passait. Il était lent. Trop lent pour elle. Elle savait bien que la distance qu'elle venait de mettre entre leur deux corps n'étaient pas une bonne chose. L'hypnotisme ne marchait qu'à courte distance. Si elle hypnotisait tout les villages à des kilomètres à la ronde, c' était une très grosse faveur que lui aurait accordé Kaer et un danger trop important pour ces pauvres humains.

Il revint et elle ne pût qu'émettre un sourire. Il ne s ' était pas éloigné d'elle à croire qu' il était qu' un pauvre humain stupide qui croyait qu' une femme aussi belle s'intéressait à lui juste pour finir une soirée dans un lit. Que les humains étaient naïfs et idiots. Ils voyaient du bien partout pour la plupart. Une belle femme n'était pas forcément la meilleure des compagnies lorsqu'elle n'était pas une humaine. Les non-humaines voulaient voir de la douleur, du meurtre et aucune n'avait l'âme d'une gentille. C'était faux les idées que racontaient Walt Disney. Depuis quand une belle irait avec une bête, depuis quand comme dans la petite sirène, la méchante perdait. Avez vous vu un humain vaincre une puissance que nous sommes ? Avez vous déjà vu les elfes faiblirent face aux ordres des humains ? Avez vous eu les démons finirent aux pieds du président de cette putain de république ? Cela n'existent pas. Pourquoi ? Parce que on gagne toujours ! Le Petit homme, corps musclé et humain naïf venait s'approcher d'elle, bien trop qu'il l'aurait du une nouvelle fois. Il comptait l'effrayer avec une moto, si il se rendait de ce qu'elle était, ce n'était pas une moto qui allait l'effrayer. Encore, une stupidité humaine. Le danger ne la terrifiait guère.

Elle n'attendait pas monsieur et monta à l'arrière. Il fallait tout de même constater que monter en robe n'était pas l'idéal. La robe glissait vers le haut de ses cuisses. Elle déposa une de ses mains sur l'assise devant elle, et tapota deux fois pour qu'il y vienne s'asseoir. Elle n'allait pas se permettre de conduire,elle n'était pas invitée à le faire et elle avait tant de choses à faire de l'arrière. Elle savait que le fait de lui avoir laissé un peu de liberté de sa présence l'avait rendu moins soumis à ce qu'elle était. Il fallait qu'elle se rattrape. Elle savait bien le faire. Ce n'était pas un soucis. Elle attendit qu'il monte et jouant la réaction débile d'une humaine qui aurait été à sa place,elle entoura son torse de ses mains et s'agrippa à lui. Elle avait plaqué les mains contre son corps. Elle se serrait contre lui. Elle ne laissait aucun espace entre eux. Ses cheveux glissaient tout seul sur les épaules de l'homme. Ils étaient pire que les serpents de méduse à eux seuls, ils voulaient avoir de l'emprise sur l'homme. Ils se servaient de leur douceur pour attirer. Elle posait son menton sur l'épaule de l'homme. Elle se sentait pitoyable. Elle se sentait bien trop humaine à ce moment précis. Elle jouait gentiment et cela ne lui convenait pas. Elle n'aimait pas la douceur qu' elle faisait passer et elle continuait mais passa à un degrés plus succube, elle lui mordilla l'oreille et lui murmura :

« Vous m'emmenez où bel homme ? »

Un sourire transperça ses traits du visage et elle se jouait de l'homme à la perfection. Elle se demandait bien où il l'emmènerait. Était ce sa demeure ? Un hôtel ? Quelle classe avait il ? Mandy ne souhaitait qu'un endroit digne de sa beauté. Qu'il choisisse bien et qu'il ne se trompe pas sinon il comprendrait bien vite le déception d'une succube. Mandy déçue et elle devenait agressive. Mandy serait capable de changer d'idée pour ce soir si il se trompait. Au lieu de tourner à la scène au lit en supplément, il pourrait y avoir un peu plus de douleur physique...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Sam 24 Mai - 13:26


   
"I just gonna play. I just need kill"
AVEC MANDY LANE

   



Three Days Grace -Riot

Je ne pouvais lâcher des yeux la succube. Même si je voulais de toute mon âme damnée m'arracher à son regard, je ne pouvais. Mon esprits avait fuit et les réactions de mon corps seules contrôlaient mon putain de cerveau. J'aurais du fuir, partir loin. Je n'y arrivais pas. Je la dévorai des yeux, plus qu'aucune femme. Je n'avais jamais désiré personne que je la désirai. Je voulais en arriver au plus vite au moment où tomberait ses vêtements, au moment où ses lèvres captureraient de nouveau les miens. J'avais perdu la moindre faculté de refus.

Je grimpai.

Les bras de la succube autour de moi furent semblable à des elants de feu. J'avais l'impression qu'on m'avait attaché avec des fils de fer chauffé jusqu'au bleu. Je sentais mon coeur battre trop vite, une goutte de sueur froide rouler dans mon cou. Mon corps mhurlait danger, mhurlait de fuir loin de cette fille qui serait ma mort mais je ne pouvais my résoudre. Elle était le plus beau défis de ma carrière. Je sentais le contact de la cross glaciale de mon revolver contre mon bas du dos et lui seul me ramenait à la réalité. J'y arriverai. Je le savais. J'étais prêt lorsque je sentis les dents de la brune s'attaquer à mon oreille. J'avais réussi, une seule unique fois à tuer quelqu'un comme elle. Ma fierté. J'avais besoin de me piquer. Déjà. La peur transformait mes sensations et le manque se faisaient de plus en plus douloureux. Avant de faire quoi que se soit avec elle, j'arriverai et le garrot sera rapidement serré contre mon bras gauche. Je sentais déjà la douceur de l'aiguille dans ma chaire. Pour une seule nuit, je doutais de ma force face à la succube. Il m'aurait fallu une ligne de cocaïne pour me rendre puissant. La seule manière doublier les brûlures de mon corps et de tuer sans état d'âme. J'étais fais pour vivre dans la drogue. Rien ne changerait.

"Chez moi beauté."

Je démarrai en trombe, faisait rugir le moteur et hurler le pneu sur l'asphalte, laissant une traînée noir sur le goudron. Je ne lui proposai pas de casque, je n'en mis pas plus. Cette nuit etait la nuit de tout les possibles. Je détestai tout d'elle. Son souffle m'était impossible. Il fallait que je me pique ! Rapidement. Je jouai entre les voitures, roulant trop vite comme toujours. J'aurais pu être pilote si je n'avais pas tuer mon père. Tant pis, je ne regrettai rien du début de ma liste aujourd'hui trop grande. Je devais reusir à la tuer. Ce n'était pas plus dur qu'une autre putain ! Pourquoi j'avais tant de mal avec les succubes ? Je voulais survivre à leur espèce maudite ! J'allais devoir investir dans un chapelet. Surement qu'une croix les repousserait. Désolé patron mais j'étais aussi faible qu'un enfant face aux damnés.

Je m'arrêtai devant un magnifique appartement au centre de la ville. Il appartenait aux Alaric, mais ça, personne ne le savait. De l'extérieur, il semblait normal. L'intérieur la laisserait sur le cul. Je descendis et avec un sourire, l'invitai à me suivre, ôtant les clefs du moteur. Sitôt la porte en verre passé, l'immensité de l'immeuble apparaissait. Tout le dernier étage était mien, tout comme l'immeuble mais le dire allait sembler un peu gros. J'étais un gros poison et me tenir entre ses mains était le rêve de toutes femmes normalement constituées. J'étais beau comme un dieu, j'apparaissais riche, beaucoup ne me pensait pas humain. Je l'étais.

L'appartement en lui même était... Splendide. Le seul mot pour décrite la magnificence des lieux. Les suites privées dans les meilleurs hôtels de luxe du monde était à l'image de la suite qu'était cet appartement. Je n'avais certes pas de domestiques ici, mais c'est surtout car je n'habitai pas ici. On ne pouvait penser que l'appart était inhabité. Il y avait même les restés d'une gentil soirée qu'avait organisée le fils Alarici trois jours avant. Je m'approchai du mini bar et sortie deux verres en cristal avant de me tourner vers la trop belle succube.

"-Alors princesse. Tu veux boire quelque chose ?"

Reprend tes esprits Tyler. Ton garot n'est pas loin, l'héroïne est dans la salle de bain. Tu peux le faire. La piqûre n'est pas loin. Tient encore le temps d'un verre, oublie la sueur qui ne devrait pas tarder. Mon sourire ne lui offrait aucune possibilité de se douter de ce que javais en tête. J'étais bon acteur.
[/color]

   
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
Invité


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   Mer 28 Mai - 17:14



«  Could you understand I'm going  ? »


Ses bras entouraient sa victime dans une étreinte douce mais si douloureuse si l'homme savait. Elle ne faisait que se refermer davantage sur son être. Plus elle se serrait contre lui, plus il serait dur pour l'homme de s'enfuir. Il n'était plus question de fuir pour lui, il était bien trop tard pour s'opposer à son désir de ce soir. Si, il savait qu'il devrait regretter la décision qu'il venait de prendre en démarrant sa moto et l'emmenant à un endroit plus discret dont celui où ils s'étaient rencontrés, mauvaise rencontre.

Mandy ne rêvait pas, elle entendait bien que le jeune homme voulait l'accueillir chez lui. Un mauvais sourire apparut sur son visage, un mauvais regard se portait sur l'homme qui ne devait rien percevoir vu qu'il se trouvait concentrer sur le trajet. La vitesse ne faisait qu'augmenter. Mourrait t'il d'une si grande impatience ? Un geste supplémentaire ne faisait qu'améliorer sa satisfaction. Que voulait t'il lui proposer ce soir ? A quoi pouvait bien ressembler son "chez lui" ? C'était les questions qui trottaient dans l'esprit de Mandy. Elle aimait le haute gamme n'ayant pas l'habitude de rencontrer des lieux miteux.
Lieu d'arrivée était signalée droit devant. Elle le suivit comme l'ombre du mal qui nous faisait prendre de mauvaises décisions. Les yeux rivées sur ce qui l'entourait, sur chaque coin de mur, chaque détail, chaque présence de riche. Ce dont elle faisait le plus attention était le silence régnant ici. Le parfait silence dont elle allait briser ce soir. Elle attrapa son bras, signe de domination mais pour un humain, signe amicale d'une femme gentille. Elle atteint l'antre dans laquelle résidait son compagnon du soir. Un appartement digne des lieux qu'elle fréquentait. Elle aimait ce qu'elle voyait et se demandait bien chez qui la miss était tombée. Qu'était il ? Fils d'un riche ? Gérant d'une grosse entreprise ? Il avait gagné de l'argent au loto ? Elle n'en savait rien et rien semblait l'éclairer sur son statut dans la pièce. Il n'y avait pas de signe apparent. Pas de femme ? Cela ne semblait pas être. Pas d'enfants ? Non. Il n'y avait pas de photos de famille. Elle était tombée sur un célibataire ou veuf. Un sujet banal, c'était moins drôle, il n'y avait pas de cœurs à briser.

Elle allait se contenter du peu. Elle s'avançait dans l'appartement. Ses pas avant un rythme lent et elle s'arrêta. Elle se permit de s'asseoir sur la première table qu'elle trouvait, ses pieds balançant dans le vide. Elle les faisait balancer d'avant en arrière l'un en décalé de l'autre. Elle posa son regard sur l'homme qui allait chercher des verres probablement pour boire. Les bouteilles vides sur le sol lui faisaient penser qu'il était un genre de riche alcoolique. Un type qui selon elle, était un habitué des conduites en état d'ivresse.

Il se contenta de lui demander ce dont elle avait envie. Tourner vers elle, les verres à la main faisaient naitre une très mauvaise chose en elle. Si il savait ce dont elle était capable à ce moment même. Elle quitta la table dont elle était assise pour le rejoindre. La distance les séparant au départ venait d'être réduite par deux. Elle retira sa veste ne quittant pas ses yeux. Il aurait pu faire un mouvement de bras que rien n'aurait pu la déstabiliser. La veste glissa le long de ses bras et trouva à la fin de sa chute, le sol. Elle arriva à quelques pas de lui ne sachant plus vraiment par quoi commencer mais surtout par quoi elle allait finir...

Elle prit les verres qu'il avait dans les mains et les posa sur le mini-bar. Elle n'allait pas briser de la belle vaisselle. Elle prenait soin des objets moins des humains. Elle glissa une main sur sa ceinture l'empoignant. Elle continuait à le fixer seul ses lèvres émirent un sourire changeant. Le sourire qu'une femme montrait dans sa séduction,un sourire plaisant. Elle le tira contre elle d'un coup sec et brutal. Elle lui faisait dépasser la limite respectable. Elle le faisait franchir la dernière barrière, la dernière avant l'échec cuisant face à sa domination. Elle approcha ses lèvres de son visage et murmurait :

« Non, pas envie de boire, envie de toi. »


Il y avait de quoi se méfier. Elle le lâcha et fit glisser gentiment sa main vers le haut, la faisant remonter. Elle la fit parcourir le centre de son torse et se remit à un murmure plein de séduction :

« Jouons. Veux- tu jouer avec moi, prince charmant ? »

Elle ne lui laissera pas le choix quoi qu'il se passe. Ce n'était en aucun cas une question. D'un geste brutal, elle le poussa contre le mur. Elle se foutait que cela lui face mal ou non. Après tout, il existait plus d'un humain sur terre qui approuvait les douleurs sexuelles. Elle l'avait jeté contre le mur qui n'était pas trop loin, heureusement pour lui. Elle ne lui laissa pas un moment de répit qu'elle retourna à la charge. Elle lui fit écarter légèrement les jambes pour caler une des siennes au centre. C'était une sorte de soumission, elle frottait sa cuisse contre ce qui renfermait son pantalon. Les yeux rivées dans le bleu des siens ne voulaient plus les quitter. Elle posa une main sur son épaule le forçant à rester entre le mur et elle. Elle vint à l'étape que toute personne normale commençait avant d'imposer ses désirs sexuels. Elle l'embrassa, sans douceur ne faisant pas partie de ses habitudes. Embrassade des plus démoniaques, Mandy n'embrassait pas à faire créer de jolies sentiments humains. Elle mordit ses lèvres faisant jaillir un peu de sang. Ce n'était pas ce qu'il l'arrêtait. Elle poursuivit le mauvais baiser en explorant l'intérieur de sa bouche. Elle faisait entrechoquer langue conte langue.
Alors ? Habitué face à autant de sauvagerie ? Elle ne pensait pas. Mandy était plutôt digne de son espèce de sauvage. Aimait il ça ? Elle n'en savait rien et ce n'était pas ce qui allait l'arrêter. Elle aimait, ses envies seules comptaient !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Could you understand I'm going ? ~ Mandy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Could you understand I'm going ? ~ Mandy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MANDY - X CANICHE 8 ANS SPA DE ST ETIENNE (42)ADOPTEE
» Mandy Kibuyoshi
» I've been dreaming for so long, to find a meaning to understand.
» 07. Sometime, sorry is not enough
» AVERY # → « i am so clever that sometimes i don't understand a single word of what i am saying. » (ec.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ludtyvia :: Flood :: Archives-